Cannes : la Queer Palm récompense "120 Battements par minute"

Par @Culturebox
Mis à jour le 28/05/2017 à 11H30, publié le 28/05/2017 à 11H29
Adèle Haenel, Aloïse Sauvage, Antoine Reinartz, Arnaud Valois, Nahuel Perez Biscayart, les acteurs de "120 battements par minute", de Robin Campillo

Adèle Haenel, Aloïse Sauvage, Antoine Reinartz, Arnaud Valois, Nahuel Perez Biscayart, les acteurs de "120 battements par minute", de Robin Campillo

© JACOVIDES-BORDE-MOREAU / BESTIMAGE

La Queer Palm 2017, prix indépendant qui récompense un film des sélections cannoises évoquant les questions LGBT (homosexualité, bisexualité, transgenre), a été décernée samedi à "120 Battements par minute" du Français Robin Campillo, en lice pour la Palme d'or, ont annoncé les organisateurs.

Créée en 2010 par le journaliste Franck Finance-Madureira, la Queer Palm est l'équivalent au Festival de Cannes du Teddy Award, prix décerné depuis 31 ans pendant la Berlinale.
"120 battements par minute" : la bande annonce
Évoquant le début de la lutte contre le sida en France à travers l'association activiste Act Up, "120 Battements par minute" fait le pari du collectif, là où de nombreux films sur l'épidémie de sida se concentrent sur des destins individuels.

"Des acteurs ont su s'illustrer dans des rôles poignants avec le plus grand des courages"

"Nous avons choisi un film dans lequel l'ensemble des acteurs ont su s'illustrer dans des rôles poignants avec le plus grand des courages. Sans jamais verser dans le mélodrame, le film nous plonge dans les pages les plus sombres de notre histoire récente, tout en nous rappelant que nous sommes toujours plus forts quand on conjugue nos énergies", a indiqué le jury de la Queer Palm présidé par le réalisateur américain Travis Mathews.

Dans la catégorie court métrage, "Les Îles" de Yann Gonzalez a été aussi distingué.