Esmeralda, la femme panthère, revient seule "dans la jungle de Cannes"

Par @Culturebox
Mis à jour le 13/05/2016 à 15H06, publié le 13/05/2016 à 11H58
Esmeralda Petit, la "fille panthère" en solo à Cannes 

Esmeralda Petit, la "fille panthère" en solo à Cannes 

© France 3 / Culturebox

Immense rendez-vous du cinéma international, le festival de Cannes est aussi le lieu des petites anecdotes et des retrouvailles entre amis. A l’image de Pascaline et Esmeralda, ce duo légendaire de femmes panthères venu du Nord et connu de toute la croisette. Mais cette année Esmeralda est descendue seule sur la Croisette après la disparition de sa mère en juin dernier.

Le festival de Cannes et ses habitudes…  montées des marches, stars du monde entier, petites phrases et grandes frasques, nuits infinies sur les hauteurs et puis tous les petits "à côtés" rassurants qui reviennent comme une madeleine de Proust.

Depuis trente ans, les "femmes Panthères" venue d'Armentières (Nord) faisaient partie de ces petites douceurs insolites. Pascaline et Esmeralda, mère et filles vêtues de la tête aux pieds en panthère ont animé la croisette et les fêtes cannoises.
Esmeralda et Pascaline Petit, mère et filles en "Femmes Panthères"

Esmeralda et Pascaline Petit, mère et filles en "Femmes Panthères"

© Sebastien JARRY

Cette année Esmeralda Petit, est en solo sur la Croisette après la disparition de sa mère Pascaline en juin dernier. Pour la fille panthère et ses fans c'est un moment de grande émotion. Même la cérémonie d'ouverture a rendu comme un hommage à Pascaline. 

Reportage : Christelle Massin et Patrick Duluc

Les chouchoutes du festival

Véritable baromètre des nuits lilloises, Pascaline et Esmeralda  "Les Femmes Panthères", étaient deux icônes emblématiques d'Armentières. 

A Cannes aussi elles sont devenues les chouchoutes de la Croisette : les plus grandes stars ont posé à leurs côtés, pour le plus grand bonheur des photographes et caméramans. Charlotte Gainsbourg, Agnès Varda et même Quentin Tarentino posent aux cotés du duo félin.
Esmeralda et Pascaline Petit posent avec Agnès Varda à Cannes

Esmeralda et Pascaline Petit posent avec Agnès Varda à Cannes

© DR / Esmeralda Petit

Une histoire qui fait "tâche" d'huile 

Originaire des hauts plateaux de la Vieille Castille en Espagne, c'est lors d'un séjour là-bas, et suite à un mystérieux événement, que Pascaline a fait le voeu un peu particulier de s'habiller, elle et sa fille, en panthère. 

 Ce duo improbable et mystérieux venait chaque année depuis 1984 au Festival de Cannes. 

Adorées dans leur région pour leur côté festif , les femmes panthères sont aussi appréciées pour leur générosité et notamment pour leur combat contre le SIDA. En 2006, elles ont lancé "Les Nuits rouges", des soirées à thèmes, dont les fonds ont servi à réaliser un court-métrage intitulé "La Nuit des Amants", mais aussi un clip musical et 14 publicités à but préventif.