Cannes : le Palais des festivals se prépare à un éventuel attentat

Par @Culturebox
Publié le 21/04/2016 à 17H30
Simulation d'attaque terroriste au Palais des festivals, à Cannes (21 avril 2016)

Simulation d'attaque terroriste au Palais des festivals, à Cannes (21 avril 2016)

© Valéry Hache / AFP

Jeudi matin, le Palais des festivals de Cannes a été le théâtre d'une attaque terroriste fictive, dans le cadre d'un exercice d'entraînement des forces de l'ordre, à trois semaines de la plus grande manifestation mondiale du Septième art.

"L'exercice n'est pas la réalité, mais l'exercice permet de préparer la réalité et de limiter le risque", a souligné le maire LR de Cannes, David Lisnard, à l'issue de cet entraînement grandeur nature, qui a mobilisé quelque 200 figurants.

"Les risques évoluent. Qui aurait pensé qu'on serait dans une telle situation il y a dix ans, cinq ans ? Les bâtiments ont été conçus il y a 30 ans alors que les problématiques de sécurité n'étaient pas les mêmes", a noté l'élu.

Scénario d'attaques simultanées

Jeudi, l'attaque a été simultanée, au Palais des festivals et dans un centre de formation d'apprentis dans l'ouest de Cannes. Deux établissements scolaires ont aussi mis en œuvre leur propre dispositif de sécurité en plaçant leurs élèves à l'abri.

Des gendarmes participent à l'exercice devant le Palais des festivals, à Cannes (21 avril 2016)

Des gendarmes participent à l'exercice devant le Palais des festivals, à Cannes (21 avril 2016)

© Valéry Hache / AFP

La simulation s'est déroulée en plein jour sur les marches du Palais des festivals, parées pour l'occasion d'un tapis bleu pour accueillir les assaillants. Quatre terroristes cagoulés, avec armes et sacs à dos, ont surgi devant le centre de congrès avant de s'y engouffrer, poursuivis par deux policiers municipaux, qui les ont tenus en joue. Du haut des marches, l'un des terroristes a tiré une rafale d'arme automatique, faisant s'écrouler à terre quelques passants et policiers. Toutes les forces de l'ordre sont entrées en jeu. Des policiers nationaux se sont précipités au chevet d'un camarade blessé, d'autres ont monté les marches à vive allure, semble-t-il un peu à découvert.

Puis un premier groupe d'une quinzaine d'otages est parvenu à sortir du Palais des festivals, les mains sur la tête. Tandis que la gendarmerie planquait derrière des bacs à fleurs, des sapeurs-pompiers ont aidé deux otages blessés à descendre les marches, avant l'arrivée du Raid qui est parti à l'assaut des terroristes.

Un niveau de sécurité global pour la ville

Le Festival de Cannes sera entouré du "plus haut niveau de sécurité possible", avec un dispositif qui englobera l'ensemble de la ville, transports compris, ont promis le 12 avril à Paris le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve et le maire de Cannes David Lisnard à l'issue d'une rencontre.

La 69e édition du festival aura lieu du 11 au 22 mai et devrait attirer 200.000 festivaliers, ainsi que de nombreuses stars et personnalités.