Cannes 2016 : "Ma Loute" de Bruno Dumont divise le Nord

Par @Culturebox
Publié le 14/05/2016 à 16H47
Fabrice Luchini et Valeria Bruni Tedeschi dans "Ma Loute"

Fabrice Luchini et Valeria Bruni Tedeschi dans "Ma Loute"

© Roger Arpajou

"Ma Loute", en compétition au festival de Cannes, ne fait pas l’unanimité dans le Nord, où ce long-métrage a été tourné. Ses opposants s’inquiètent de l’image loufoque et burlesque attribuée aux habitants de la région.

Un film loufoque qui ne fait pas rire tous les nordistes

Une famille du Nord qui se livre au cannibalisme, des bourgeois dégénérés interprétés par Fabrice Luchini et Valeria Bruni Tedeschi, le nouveau film burlesque de Bruno Dumont a tous les ingrédients pour faire rire. Mais, une fois encore, les habitants du Nord n’apparaissent pas sous leur meilleur jour. Le film, présenté vendredi soir à Cannes, est sorti dans les salles de cinéma le même jour. À Boulogne-sur-Mer, l’avis des téléspectateurs est mitigé. Au micro de France 3, certains évoquent "une mauvaise image" pour la région, d’autres préfèrent "s’en amuser".

Reportage : E. Cornet / S. Gorny / N. Berthier / R. Terragrossa / J. Leroux

Le maire de Wissant excédé

Pour Bernard Bracq, le maire de Wissant, qui s’est exprimé dans les colonnes du quotidien "La voix du Nord", trop c’est trop. "J’irai sans doute voir Ma Loute", confie-t-il à nos confrères. "Mais pour mieux le critiquer. J’aimerais bien qu’il lâche les Hauts de France et l’image tordue et négative qu’il en donne." Car Bruno Dumont n’en est pas à son premier film décalé sur le Nord-Pas-de-Calais. Dans "P’tit quinquin", la série d’Arte tournée en grande partie à Audresselles, le burlesque et l’absurde sont au cœur du film.

Un regard moqueur mais tendre

Pour sa défense Bruno Dumont, qui est lui-même nordiste, dit perpétuer une tradition. "Nous, dans le Nord, on a quand même une tradition folklorique du carnaval, donc on sait aussi grossir les traits. Je pense que la caricature, le grotesque, c’est quelque chose de vivifiant et de jubilatoire."

Une vitrine pour Ambleteuse

Reportage : S. Colaone / F. Giltay / V. Dusausoy
À Ambleteuse, sur la Côte d’Opale, où une partie du film a été tournée, on ne partage pas l’opinion du maire de Wissant. La sortie du film a ravivé quelques bons souvenirs. Une exposition avec des photos montre d’ailleurs les coulisses du tournage. Pour le maire de la commune, ce film est un véritable atout pour promouvoir la région. "Quand le personnage de Juliette Binoche dit dans le film qu’elle ne se lassera jamais de ces paysages, la meilleure agence de publicité parisienne ne nous aurait pas trouvé une meilleure pub." Surtout si le film décroche la Palme d’Or.