68e Festival de Cannes : ce qu'il faut savoir

Par @Culturebox
Mis à jour le 13/05/2015 à 09H52, publié le 12/05/2015 à 19H29
J-1 avant le top départ du 68e Festival de Cannes

J-1 avant le top départ du 68e Festival de Cannes

© ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

La 68e édition du Festival de Cannes démarre mercredi. Jusqu'au 24 mai prochain, le monde du cinéma va avoir les yeux rivés sur la croisette. Préparatifs, moments à ne pas rater, films en compétition, stars qui déambulent sur le tapis rouge, voici tout ce qu'il faut savoir.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que ça s'active sur la croisette. Et pour cause. Après l'installation hier d'une monumentale affiche avec le visage rayonnant d'Ingrid Bergman surplombant les 24 marches les plus célèbres de la planète, on est fin prêt pour l'ouverture du 68e Festival de Cannes. Au programme : un marathon cinématographique de douze jours qui verra évoluer près de 36.000 professionnels accrédités. Mais avant de se diriger dans les salles obscures pour voir plus de 50 films en sélection officielle, dont 19 en compétition pour la Palme d'or, place à la traditionnelle cérémonie d'ouverture qui recevra demain, dès 19h00, un parterre de stars internationales.  

Une ouverture très française

Cette année, l'inauguration du plus grand festival de cinéma du monde sera française jusqu'au bout des ongles. Lambert Wilson enfilera, pour la deuxième année consécutive, le costume de maître de cérémonie, tant il avait su se faire apprécier dans ce rôle l'année dernière. De son côté, le Bordelais et directeur de l'opéra de Paris, Benjamin Millepied (époux de l'actrice et fraîchement réalisatrice Natalie Portman), présentera une chorégraphie inspirée de la scène d'amour de "Vertigo" d'Alfred Hitchcock. Une fois n'est pas coutume, c'est une réalisatrice française, Emmanuelle Bercot, qui ouvrira le bal des projections avec "La Tête haute", film réaliste sur le parcours d'un jeune délinquant, où elle dirige Catherine Deneuve incarnant une juge pour enfants. Ce choix déjoue ainsi tous les pronostiques, le très attendu "Mad Max Fury Road" ayant été écartés des candidats potentiels depuis sa nomination dans la sélection officielle hors compétition. 
"La Tête haute" : la bande-annonce
 
En chefs de file des célébrités présentes, les frères Cohen, présidents heureux du Jury composé de Sophie Marceau, du réalisateur canadien Xavier Dolan, de l'acteur américain Jake Gyllenhaal, de la comédienne britannique Sienna Miller, de la comédienne espagnole Rossy de Palma, du réalisateur mexicain Guillermo Del Toro et de la chanteuse malienne Rokia Traoré.  

Côté programmation, Cannes, sous la houlette de son nouveau directeur Pierre Lescure, veut faire une haie d'honneur à la France, avec cinq longs métrages en course pour la Palme d'Or  ("Mon roi" de Maïwenn, "Dheepan, L'homme qui n'aimait plus la guerre" de Jacques Audiard, "La loi du marché" de Stéphane Brizé, "Marguerite et Julien" de Valérie Donzelli et "La Tête haute" d'Emmanuelle Bercot) un quart des films toutes sections confondues. Egalement de retour sur la croisette, Adèle Exarchopoulos (Palme d'Or 2013 pour "La Vie d'Adèle"). Elle s'est muée en passionaria dans "Les Anarchistes" du réalisateur Elie Waieman, film d'ouverture jeudi de lae Semaine de la critique, sélection parallèle destinée à dénicher de nouveaux talents. Quant aux "poids lourds" du 7e art à l'étranger, on pourra compter sur la présence de l'Américain Gus Van Sant, du Canadien Denis Villeneuve, du Taïwanais Hou Hsiao Hsien, des Italiens Nanni Moretti, Paolo Sorrentino, Matteo Garrone et bien d'autres. 

Les temps forts de la quinzaine 

Chaque édition du Festival de Cannes compte son lot d'événements. Pas d'exception prévue cette année niveau temps forts. Demain, toute l'équipe de "Mad Max : Fury Road", suite de la saga culte de l'Australien George Miller, raflera sans aucun doute l'attention médiatique avec sa violence brute et ses cascades. Sous la pinède de l'hôtel Eden Roc au Cap d'Antibes, la beauté blonde Charlize Theron répondra aux questions des médias sur sa métamorphose en écorchée vive au crâne rasée. Le film sera projeté jeudi, jour de sa sortie mondiale sur les écrans.

Si le bruit court qu'un nouveau teaser du prochain épisode de la saga Star Wars pourrait sortir pendant la quinzaine, plusieurs hommages sont sûrs d'avoir lieu : un réservé à l'acteur Steve McQueen, présent dans le documentaire "The Man and Le Mans", un autre à la chanteuse Amy Winehouse, à travers le documentaire "AMY" du cinéaste Asif Kapadian et lui aussi projeté pendant le Festival. Le centenaire de la naissance du génie Orson Wells sera lui aussi célébré ("Citizen Kane", "The Lady From Shangai" seront en autres projetés). Quant à Agnes Varda, elle recevra le 24 mai prochain une Palme d'Or d'honneur pour l'ensemble de sa carrière. Pour l'anecdote, elle est la troisième personne à recevoir cette distinction, après Woody Allen, Clint Eastwood et Bernardo Bertolucci. 

Une sécurité renforcée 

Côté coulisses, les forces de l'ordre ont tenu mardi matin une ultime  réunion préparatoire sur la sécurité, rehaussée d'un cran cette année après les  attentats de janvier à Paris. Le braquage d'une bijouterie Cartier (17,5  millions de butin), huit jours avant le festival, a jeté un froid chez les  commerçants de la Croisette.