Festival de Cabourg : le Grand Prix pour "L'éveil d'Edoardo"

Par @Culturebox
Mis à jour le 14/06/2015 à 13H47, publié le 14/06/2015 à 09H37
Matteo Creatini et Bianca Nappi dans "L'Eveil d'Edoardo"

Matteo Creatini et Bianca Nappi dans "L'Eveil d'Edoardo"

© Epicentre Films

La cérémonie des Swann d'Or du festival du film romantique de Cabourg consacre "L'éveil d'Edoardo", récompense Anaïs Demoustier, Benoit Magimel, Emmanuel Mouret et Arnaud Desplechin. Coup de cœur aussi à Michel Legrand.

"Il a le regard bleu, le sourire pas très loin, son cœur écorché vif et sa grâce font de lui un véritable acteur romantique. À toi Benoit..." Un joli moment de cette soirée de clôture, Juliette Binoche présidente du jury serre dans bras Benoit Magimel, Swann du meilleur acteur. Tous deux ont été "Les enfants du siècle" devant la caméra de Diane Kurys. Les années ont passé. Cabourg les réunit dans la magie de ces soirées quand se rejoignent la vie et le cinéma.
Benoît Magimel et Juliette Binoche à Cabourg © Bernard A. Brun

"Tu joues l'amour comme personne !", déclaration de Jérôme Bonnel à Anaïs Demoustier. L'actrice reçoit son prix et salue chez le réalisateur d'"À trois on y va" le "regard fin et sensible". Amoureuse oui, elle l'est, et diablement, dans tous les films de 2015 ! Quelle année ! Parcours fulgurant de la jeune Nordiste : "Marguerite et Julien", chez Donzelli, chez Ozon, chez Emmanuel Mouret... Ce dernier qui a "l'obsession du sentiment" reçoit aussi un joli cygne, il a "l'élégance de la légèreté" résumera Virginie Effira. Le prix du réalisateur romantique est remis par les héros de "Trois souvenirs de ma jeunesse". Arnaud Desplechin les rejoint sur scène, très ému et surtout "très fier d'eux". Le trio touche et impressionne. "Paul et Esther" sont si jeunes ... Ou les emmènera le cinéma ?

Rois des 7 longs métrages, à l'unanimité : Prix spécial du Jury attribué à "Zurich" de Sacha Polak et Grand Prix pour "L'éveil d'Edoardo" de Duccio Chiarini. Le jeune cinéaste italien récolte deux récompenses. Le public découvrira son film mercredi prochain. 

Standing ovation enfin pour Michel Legrand, pétillant, sémillant octogénaire, hier il est tombé dans les bras de Claude Lelouch ! (avant de rejoindre ceux très amoureux de Macha Meril...).
Michel Legrand et son trophée à Cabourg © Bernard A. Brun

Sublime dans une tenue qui rappelle "la robe couleur du ciel" de Peau d'Âne, Nathalie Dessay est aussi venue lui faire la surprise de sa présence dans ce joli festival de la romance. "Et si on s'installait à Cabourg pour toujours ?" a proposé le plus facétieux de nos musiciens. Clap de fin !

Le palmarès complet de l'édition 2015 

Grand Prix : "L’Éveil d’Edoardo" de Duccio Chiarini
Prix spécial du jury : "Zurich" de Sacha Polak
Prix de la Jeunesse : "L’Éveil d’Edoardo" de Duccio Chiarini
Prix du public Essilor : "Lessons In Love" de Fred Schepisi

Section Courts Métrages
Meilleur Court Métrage : "Copain" de Jan et Raf Roosens
Meilleures Actrices : Louisiane Gouverneur et Ilys Barillot dans "À qui la faute" de Anne-Claire Jaulin
Meilleur Acteur : Benoit Hamon dans "Jeunesse des loups-garous" de Yann Delattre

Swann d’Or
Révélation féminine : Joséphine Japy dans "Respire" de Mélanie Laurent
Révélation masculine : Kévin Azaïs dans "Les Combattants" de Thomas Cailley
Meilleure actrice : Anaïs Demoustier dans "À trois on y va" de Jérôme Bonnell
Meilleur acteur : Benoît Magimel dans "La Tête haute" d’Emmanuelle Bercot
Meilleur film : "Caprice" d’Emmanuel Mouret
Meilleur réalisateur : Arnaud Desplechin pour "Trois souvenirs de ma jeunesse" 
Meilleur premier film : Clovis Cornillac pour "Un Peu, Beaucoup, Aveuglément" 
Coup de cœur : Michel Legrand

Prix Premier Rendez-Vous
pour une actrice : Sophie Verbeeck dans "À trois on y va" de Jérôme Bonnell
pour un acteur : Rod Paradot dans "La Tête haute" d’Emmanuelle Bercot