Echos de Cannes : Polanski fan de Formule 1, Kéchiche flamboyant

Par @Culturebox
Publié le 24/05/2013 à 14H56
Roman Polanski et Jackie Stewart mercredi sur le tapis rouge pour la présentation de "Week-end of a champion"

Roman Polanski et Jackie Stewart mercredi sur le tapis rouge pour la présentation de "Week-end of a champion"

© ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Vous ne le saviez sans doute pas : Roman Polanski, la double palme d'or, est depuis toujours un fondu de Formule 1. Avant de présenter "La vénus à la fourrure" en compétition officielle, c'est son documentaire "Week-end of a champion" sur le légendaire pilote écossais Jackie Stewart et sa victoire au Grand Prix de Monaco en 1971 qui était à l'honneur mercredi en séance spéciale.

"La vie d'Adèle" a fait l'unanimité lors de sa projection. Abdellatif Kéchiche, réalisateur de "L'esquive" et de "La graine et le mulet" a frappé un grand coup lors de la projection de ce drame intimiste de plus de 3 heures. L'occasion de révéler une jeune actrice, Adèle Exarchopoulos, dont l'interprétation la place comme LA favorite pour le prix d'interprétation féminin.

 Le Festival de Cannes, rassemblement mondial du cinéma, est une terre d'élection pour le 7e Art et parie sur la diversité des oeuvres et des genres. Si la fiction domine les débats, le documentaire n'est pas en reste et enchante, en particulier quand Roman Polanski est aux manettes. Ami de longue date du célèbre Jackie Stewart, 3 fois champion du monde de F1 entre 1965 et 1973, il a pu partagé son quotidien sur et en dehors du circuit le temps d'un week-end lors de sa victoire au Grand Prix de Monaco en 1971. 

Reportage de H. Maman, J-C Routhier, F. Tisseaux, F. Gras, P. Herve
Le film original de la rencontre entre les deux hommes a obtenu le prix à Berlin en 1972 puis est sombré dans l'oubli. Polanski a sauvé in extremis la dernière bobine de la destruction et a décidé de redonner au film une seconde jeunesse. 40 ans après, il se souvient avec son ami Jackie de ces moments d'exception où les stars de l'automobile étaient encore accessibles. Une réécriture à 2 voi(es)x entre humour et nostalgie. C'est ça la magie du cinéma ! 
Affiche du film "Week-end of a champion" de Roman Polanski

Affiche du film "Week-end of a champion" de Roman Polanski

© DR