César 2016 : "Fatima", Vincent Lindon et Catherine Frot, grands gagnants de cette 41e édition

Par @Culturebox
Mis à jour le 27/02/2016 à 18H56, publié le 26/02/2016 à 20H03
Soria Zeroual, dans "Fatima"

Soria Zeroual, dans "Fatima"

© D.R.

Les César ont livré leur verdict. Pour cette 41e cérémonie, c'est "Fatima" de Philippe Faucon, avec Soria Zeroual dans le rôle d'une bien courageuse femme de ménage algérienne, qui remporte le prestigieux trophée du meilleur film. Catherine Frot, César de la meilleure actrice, Vincent Lindon, du meilleur acteur ou Arnaud Desplechin pour la meilleure réalisation, complètent ce palmarès.

Le palmarès

Meilleur film"Fatima" de Philippe Faucon
Meilleure actrice : Catherine Frot - "Marguerite"
Meilleur acteur : Vincent Lindon - "La loi du marché"
Meilleure réalisation : Arnaud Desplechin pour "Trois souvenirs de ma jeunesse"
Meilleur film étranger"Birdman" d'Alejandro González Iñárritu
Meilleure actrice dans un second rôle : Sidse Babett Knudsen - "L'Hermine"
Meilleur acteur dans un second rôle : Benoît Magimel - "La tête haute"
Meilleur espoir féminin : Zita Hanrot - "Fatima"
Meilleur espoir masculin : Rod Paradot - "La Tête haute"
Meilleur scénario : Alice Winocour et Deniz Gamze Ergüven pour "Mustang"
Meilleure photographie : Christophe Offenstein pour "Valley of love"
Meilleur montage : Mathilde Van De Morrtel pour "Mustang"
Meilleur court métrage d'animation : "Le repas dominical" de Cécile Devaux
Meilleur long métrage d'animation : "Le Petit prince" de Mark Osborne
Meilleure adaptation : Philippe Faucon pour "Fatima"
Meilleur film documentaire : "Demain" de Cyril Dion et Mélanie Laurent 
Meilleur court métrage : "La Contre-Allée" de Cécile Ducrocq
Meilleur son : Gabriel Hafner et François Musy pour "Marguerite"
Meilleur décor : Martin Kurel pour "Marguerite"
Meilleure musique originale : Warren Ellis pour "Mustang"
Meilleur costume : Pierre-Jean Larroque pour "Marguerite"

 

Le direct 

23h58 : Le César du meilleur film, la plus prestigieuse récompense de la soirée, est attribué à "Fatima". Le réalisateur, Philippe Faucon, a eu un mot poignant pour ses actrices, Soria Zeroual, Zita Hanrot et Kenza Noah Aïche. La fin d'une soirée plutôt plaisante avec une Florence Foresti convaincante dans le rôle de la maîtresse de cérémonie. Même si, à son grand regret certainement, Vincent Cassel n'est jamais arrivé. 

 

 
23h50 : Emmanuelle Béart, après avoir rendu hommage à Jacques Rivette qui l'avait magnifiée dans "La Belle noiseuse", a remis le César du meilleur acteur à Vincent Lindon pour "La loi du marché". C'est la première fois qu'un acteur remporte à la fois le prix d'interprétation à Cannes et le César du meilleur acteur. 

23h45 : Arnaud Desplechin remporte le César de la meilleure réalisation pour "Trois souvenirs de ma jeunesse". Le tout premier César de sa carrière. 


23h40 : Catherine Frot remporte le César de la meilleure actrice pour son rôle dans "Marguerite". Femme fortunée passionnée d'opéra chantant tragiquement faux. Pour fêter son prix, elle entonne avec une jolie justesse "Si tu veux mon bonheur".   

23h35 : Le César du meilleur film étranger revient à "Birdman" d'Alejandro González Iñárritu, qui, grande surprise n'est pas là pour recevoir son prix. Son film, "The Revenant", sorti mercredi en France, est le grand favori des Oscars qui se dérouleront le 28 février au Dolby Theatre de Los Angeles. 

23h30 : "L'idôle des mamans", Patrick Bruel, remet le César du meilleur scénario à Alice Winocour et Deniz Gamze Ergüven pour "Mustang". Le quatrième trophée de la soirée pour le film. 

23h25 : Vincent Cassel se fait toujours attendre.

23h20 : Michael Douglas reçoit son César d'honneur des mains de Claude Lelouch. L'acteur américain en profite pour rendre hommage à la Nouvelle Vague. À Louis Malle, Jean-Luc Godard ou François Truffaut mais aussi aux acteurs, Belmondo ou Delon. Et tout ça en français s'il vous plaît. En n'oubliant pas de proposer ses services au cas où un réalisateur français chercherait un acteur. 

23h10 : Elsa Zylberstein, après un discours dont elle seule a le secret, remet le César du meilleur acteur dans un second rôle à un Benoît Magimel, très ému, pour "La Tête haute". Son premier César, après deux nominations. Et le deuxième César de la soirée pour le film.


23h05 : Le César de la meilleure musique originale est remis par Eric Serra et Christophe Lambert à Warren Ellis pour "Mustang". Le troisième César de la soirée pour le film. 

23h00 : Christine and the Queens arrive sur scène et reprend "It's Only Mistery" d'Eric Serra, que l'on entend dans le film "Subway" de Luc Besson, dans lequel jouait Christophe Lambert et qui la suit sur scène pour rendre un hommage émouvant à Michael Douglas.  


22h55 : Philippe Faucon pour "Fatima" remporte le César de la meilleure adaptation. 

22h50 : En préambule de la remise du César de la meilleure adaptation, Zabou Breitman et Pierre Delalonchamps sont encore réunis pour certainement l'un des moments les plus drôles de la soirée. 

22h45 : Sidse babett Knudsen, César de la meilleure actrice dans un second rôle pour "l'Hermine" de Christian Vincent où elle partage l'affiche avec le juge Luchini. 

22h40 : Le César du meilleur décor est attribué à Martin Kurel pour "Marguerite". Son troisème César de la soirée.

22h35 : Vincent Cassel n'est toujours pas là...

22h30 : Le César du meilleur premier film est attribué, sans surprise, à "Mustang" de Deniz Gamze Ergüven. Son deuxième de la soirée. 

22h25 : Jacques Rivette, Andrzej Zulawski, Michel Galabru. Les César rendent hommage aux personnalités du monde du cinéma disparues cette année.

22h20 : "Demain" de Cyril Dion et Mélanie Laurent remporte le César du meilleur documentaire. Un film proposant un tour rafraîchissant et convaincant des solutions pour un monde meilleur. 

22h15 : Orelsan et Gringe ont apparemment laissé leur place sur leur canapé informe à Florence Foresti et Vanessa Paradis, un "Bloquées" version fille. Une pastille emplie d'autodérision.

22h10 : Celui du meilleur montage revient à Mathilde Van De Morrtel pour "Mustang", remis par un Jérôme Commandeur qui ne doit vraisemblablement sa présence qu'à un "désistement". 

22h05 : Le César de la meilleure photo est attribué à Christophe Offenstein pour "Valley of love" de Guillaume Nicloux avec Isabelle Uppert et Gérard Depardieu. 


22h03 : Audrey Lamy, après avoir revisité "Je t'aime", la magnifique chanson de Lara Fabian, remet le César du meilleur son à Gabriel Hafner et François Musy, son deuxième César après "Quand j'étais chanteur", pour "Marguerite".

22h00 : Vincent Cassel n'est toujours pas là. Foresti s'en va chercher son numéro sur les genoux de Louis Garrel, nommé pour le César du meilleur acteur dans un second rôle pour "Mon roi". 

21h55 : Les Césars du meilleur court et long métrage d'animation ont été remis par Hippolyte Girardot à respectivement "Le Repas Dominical" de Céline Devaux et "Le Petit prince", réalisé par Mark Osborne.



21h45 : Louane Emera remet le César du meilleur espoir masculin à Rod Paradot pour son rôle dans "La Tête haute" d'Emmanuelle Bercot. 

21h40 : Le César du meilleur costume, remis des mains des humoristes du Palmashow revient à Pierre-Jean Larroque pour "Marguerite". Le premier César d'un film nommé 11 fois. 

21h35 : Nicolas Duvauchelle remet le César du meilleur film de court métrage à "La Contre-Allée", réalisé par Cécile Ducrocq.


21h33 : Florence Foresti s'inquiète de l'absence de Vincent Cassel, nommé pour son rôle dans "Mon roi". Petit problème de place certainement. Il ne devrait pas trop tarder. 

21h30 : Carole Bouquet remet le premier César de la soirée. Celui du meilleur espoir féminin qui revient à Zita Hanrot pour son rôle dans "Fatima". "Un film précieux et juste", selon la jeune actrice. 

21h20 : Claude Lelouch, après une brève rétrospective de sa carrière, fait son entrée sur scène. "Merci", lance-t-il. "Un mot qu'on va entendre souvent ce soir. Normal, car on ne fait pas un film tout seul", poursuit le réalisateur avant de rendre hommage entre autres à Jean-Louis Trintignant, Jean-Paul Belmondo ou Anouk Aimée, et à ceux qui lui ont dit "oui". Et grâce à qui, en partie, il est là. Avant d'avoir un mot pour tous les oubliés des César "qui eux aussi font de bon film".  Et de conclure sur son amour du cinéma : "je l'aime d'une façon que vous ne pouvez pas imaginer. Je lui ai consacré ma vie. Car je pense qu'un jour un film sera tellement beau qu'il pourra changer l'histoire du monde. Je crois au cinéma plus qu'en tout le reste". 

21h15 : Michael Douglas est au premier rang. "On a un américain", se réjouit Foresti. "Un homme à femmes. Mais des femmes qui ont toutes envie de le buter, surtout cette Demi Moore qui me ressemble un peu", rigole la comédienne, toute émoustillée par la présence de l'acteur et qui préfère chercher Alain Terzian dans la salle pour la calmer.
 
Puis vient une savoureuse présentation des films en compétition qu'elle achève en parlant de "Mustang", cinq sœurs séquestrées et mariées de force. "Un film bien contemporain", tient-elle à préciser. 

21h10 : "Amis des César, bonjour. Je suis très contente d'être enfin là", lance Foresti accompagnée de son banquier et de son comptable. Deux grands noirs aux allures de vigiles. Une première blague qui tombe un peu à plat.

Avant d'enchaîner sur une comparaison bien plus drôle entre Oscar et César. Le public serait plus froid en France, d'après ce qu'on lui a dit. "Mais pas du tout, une joyeuse bande de fanfarons menée par une Hidalgo, reine de la night, et une Azoulay qui ne finit pas une soirée sans faire la chenille", constate-t-elle.

21h00 : La salle est pleine. La 41e cérémonie des César peut commencer. Elle s'ouvre par une pastille hilarante de Florence Foresti. Elle prépare sa cérémonie, transposée dans une scène de "Nikita" de Luc Besson en compagnie de Tchéky Karyo, puis du Belmondo de l' "Itinéraire d'un enfant gâté" du président Lelouch et du beau Vincent Cassel de "Black Swann", avec qui elle se verrait bien. Savoureux. 


20h50Quentin Dolmaire, grand favori pour le César du meilleur espoir pour "Trois souvenirs de ma jeunesse", le film aux 11 nominations, est arrivé au théâtre du Châtelet aux cotés de son réalisateur Arnaud Desplechin. 

20h25 : Catherine Frot, interrogé par Laurent Weil en compagnie de Karine Viard, et bien placée pour remporter le César de la meilleure actrice pour son rôle dans "Marguerite", s'est dite "pas du tout stressée par la cérémonie". 

20h20 : Michael Douglas, qui recevra ce soir un César d'honneur foule lui aussi le tapis rouge du théâtre du Châtelet suivi de la nouvelle ministre de la Culture, Audrey Azoulay. 

20h15 : Claude Lelouch, président de cette 41e cérémonie vient d'arriver au Théâtre du Châtelet. Au micro de Laurent Weil, le metteur en scène revient sur son absence de reconnaissance par l'Académie des César. "Le cinéma n'est qu'un jeu", a-t-il déclaré. 

20h : Emmanuelle Bercot, en lice à la fois pour le César du meilleur film et de la meilleure réalisation pour "La Tête haute", est aussi nommée pour le César de la meilleure actrice pour le "Mon roi" de Maïwenn, pour lequel elle a remporté au dernier Festival de cannes le prix de l'interprétation féminine. Grosse soirée en perspéctive. 

18h30 : La cérémonie des César, c'est ce soir à 21h. Le tapis rouge est prêt.