Frédérique Dumas et François Ruffin, deux figures du cinéma élues à l’Assemblée Nationale

Par @Culturebox
Mis à jour le 19/06/2017 à 12H57, publié le 19/06/2017 à 12H31
François Ruffin (à gauche) et Frédérique Dumas (à droite) sont deux personnalités du cinéma. Ils ont tous les deux été élus députés à l'Assemblée Nationale. 

François Ruffin (à gauche) et Frédérique Dumas (à droite) sont deux personnalités du cinéma. Ils ont tous les deux été élus députés à l'Assemblée Nationale. 

© PHILIPPE HUGUEN / AFP - M.ASTAR/SIPA

Frédérique Dumas est productrice, elle a notamment coproduit "The Artist" et "Gainsbourg, vie héroïque". Le 18 juin elle a été largement élue députée République en Marche de la 13e circonscription des Hauts-de-Seine, historiquement ancrée à droite. François Ruffin, le réalisateur de "Merci patron!" a quant à lui été investi pour la France Insoumise dans la première circonscription de la Somme.

Frédérique Dumas a devancé son adversaire Georges Siffredi (LR), aussi maire de Chatenay-Malabry, l’emportant au second tour avec 61,36% des voix (contre 38,64%). La productrice de 54 ans sous l’étiquette La République en Marche est ainsi venue bouleverser l’ordre établi d’un territoire historiquement acquis à la droite, et tenu depuis 1988 par Patrick Devedjian qui avait choisi de ne pas se représenter.

Coproductrice de "The Artist" (Orange Studios)

Frédéric Dumas est l’ex-directrice générale de la filiale cinéma d’Orange (Orange Studios). C’est dans ce cadre qu’elle a coproduit le film oscarisé "The Artist" de Michel Hazanavicius.
La nouvelle élue a entamé sa carrière politique en 1986, en entrant au cabinet de François Léotard au ministère de la Culture. Passée par l'UDF, le Nouveau centre et l'UDI, elle a été adjointe au maire d'Antony, Patrick Devedjian, dans les années 1990, puis a siégé au conseil régional d'Île-de-France, une première fois entre 2004 et 2010, puis à nouveau depuis 2015.

Ruffin veut faire valoir son "franc-parler" et se paiera au SMIC

François Ruffin, l’emblématique réalisateur du documentaire polémique "Merci patron!", est quant à lui parvenu à inverser la vapeur dans la première circonscription de la Somme, en se présentant sous l’étiquette France Insoumise. Il y était opposé au candidat LREM Nicolas Dumont, qui le devançait largement lors du premier tour, alors que François Ruffin n’avait récolté que 22,93% des voix.   

Dimanche soir 18 juin, après les résultats, il a annoncé ne pas y croire lui-même. Il a également déclaré sur Twitter "Ruffin député! Le peuple à l'Assemblée!".

Ce lundi 19 juin, au micro de RTL, le journaliste et réalisateur de 41 ans a déclaré : "on dit que je suis spécialiste des coups médiatiques mais d'abord je suis un gros bosseur. Je souhaite être un point d’appui pour tous ceux qui veulent que ça change dans le pays".

Son film engagé "Merci patron ! " lui avait valu un César pour le meilleur documentaire. Il avait profité de la tribune de la cérémonie des Césars pour porter cet engagement. Il a par ailleurs promis pendant sa campagne qu’il ne "renoncerait pas à son franc-parler" s’il était élu.
François Ruffin a par ailleurs assuré qu’il rémunérerait son travail de député au SMIC, et qu’il donnerait le reste de ses indemnités à des œuvres caritatives.