Deauville : le festival du cinéma américain s'ouvre avec Daniel Radcliffe

Par @Culturebox
Publié le 02/09/2016 à 18H04
Daniel Radcliffe le 27 juillet 2016 à New York.

Daniel Radcliffe le 27 juillet 2016 à New York.

© Jamie McCarthy / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Le festival du cinéma américain s'ouvre ce vendredi à Deauville. Pour la 42e édition, qui se tient jusqu'au dimanche 11 septembre, 37 films sont présentés au public, dont 14 en compétition. Compte tenu du risque terroriste, l'événement fait l'objet d'une sécurité renforcée cette année.

Les planches de Deauville s'apprêtent à accueillir à partir de ce vendredi le 42e festival du cinéma américain avec en vedette Daniel Radcliffe, le héros de "Harry Potter", compte tenu de l'absence de Michael Moore, documentariste engagé et Palme d'Or à Cannes. Vitrine du 7e art américain sous toutes ses facettes, mais de plus en plus tourné vers le cinéma d'auteur, le festival se tient jusqu'au dimanche 11 septembre sur la côte normande. Cette année, le jury est présidé par l'ancien ministre de la Culture Frédéric Mitterrand. 37 films seront présentés au public, dont 14 en compétition. 

Le festival va débuter en soirée par un hommage à une actrice en pleine ascension, Chloe Grace Moretz, 19 ans, qui apparaît cette année dans "La cinquième vague" et "Nos pires voisins 2". Ayant fait ses débuts devant les caméras à l'âge de 5 ans, cette comédienne aux longs cheveux blonds affiche déjà une filmographie conséquente. Elle a fait également des débuts prometteurs au théâtre. Le Britannique Daniel Radcliffe, 27 ans, aura aussi le droit à son hommage, ainsi que les réalisateurs confirmés Stanley Tucci et James Franco.

"The Infiltrator" projeté en ouverture

Le premier film projeté en ouverture sera "The Infiltrator" de Brad Furman, avec dans les premiers rôles Bryan Cranston et Diane Kruger. C'est l'histoire vraie de l'agent fédéral "Bob Mazur", qui avait eu la mission d'infiltrer en Colombie le cartel de la drogue de Pablo Escobar, en se faisant passer pour un homme d'affaires spécialisé dans le blanchiment d'argent.
"Infiltrator" de Brad Furman, la bande-annonce

L'hommage à Michael Moore maintenu

Malgré l'absence de Michael Moore, contraint d'annuler sa venue pour un problème familial, un hommage lui sera rendu dimanche soir. "Nous sommes tristes de vous annoncer que Michael Moore a dû annuler sa venue en France. Une urgence familiale est survenue, et Michael ne pouvait quitter sa famille dans l'épreuve qu'elle traverse", a indiqué la société Dark Star dans un communiqué. La projection en avant-première de son nouveau film "Where To Invade Next ?", la rétrospective de son oeuvre et l'hommage qui doit lui être rendu par Luc Jacquet (Oscar du meilleur film documentaire en 2006 pour "La  marche de l'Empereur") sont maintenus, a indiqué le service de presse du  festival. "Nous rendons d'abord hommage à une oeuvre, la venue ou non de l'artiste fait partie des aléas", a-t-on indiqué à l'AFP.
   
Comme pour beaucoup d'autres stars du cinéma américain, son nom sera inscrit sur une cabine de plage le long des planches de Deauville, mais il n'y aura pas d'inauguration, en raison de son absence.

Une sécurité renforcée

Compte tenu du risque terroriste, le festival fait l'objet d'une sécurité renforcée cette année. Le Centre international (CID), où ont lieu les principaux événements, a été isolé par des gros blocs de béton empêchant la circulation automobile à ses abords. Les spectateurs assistant aux films seront systématiquement fouillés. L'année dernière, le festival avait enregistré 66.000 entrées.