Course aux Oscars : "Birdman" d'Inarritu marque un nouveau point

Par @Culturebox
Mis à jour le 21/02/2015 à 14H30, publié le 08/02/2015 à 14H25
Le réalisateur mexicain Alejandro Inarritu reçoit le prix du Meilleur réalisateur aux Directors Guilde Awards, le 7 février 2015.

Le réalisateur mexicain Alejandro Inarritu reçoit le prix du Meilleur réalisateur aux Directors Guilde Awards, le 7 février 2015.

© Alberto E. Rodriguez / Getty Images North America / AFP

"Birdman", la comédie noire aux accents fantastiques du Mexicain Alejandro Inarritu, a reçu un coup de pouce supplémentaire samedi dans la course aux Oscars en remportant le principal prix aux Directors Guild Awards (DGA, syndicat des réalisateurs américains).

A deux semaines de la cérémonie des Oscars, prévue le 22 février, Alejandro Inarritu a été couronné meilleur réalisateur aux Directors Guild Awards.

Le cinéaste mexicain fait ainsi un pas de plus vers l'Oscar du meilleur film, après avoir déjà remporté il y a deux semaines le principal prix des Screen Actors Guild (SAG), le syndicat des acteurs d'Hollywood.
Birdman d'Alejandro Gonzàlez Iñàrritu, la bande-annonce
Inarritu favori aux Oscars à égalité avec Wes Anderson

Aux DGA, Le réalisateur mexicain faisait face à Clint Eastwood ("American Sniper"), Richard Linklater ("Boyhood"), Morten Tyldum ("Imitation Game") et Wes Anderson ("The Grand Budapest Hotel"). Ce dernier est le grand rival d'Inarritu aux prochains Oscars : les deux films partent favoris avec neuf nominations chacun.

"Birdman," sur un ex-acteur de films de super-héros sur le retour, incarné par Michael Keaton, et qui tente de renouer avec la gloire au théâtre, fait suite aux autres longs-métrages d'Inarritu: "Amours chiennes", "21 Grammes", "Babel" et "Biutiful".
Le documentaire "Citizenfour" et la série "Homeland" distingués aux DGA

Dans la catégorie des documentaires, c'est "Citizenfour", de Laura Poitras, sur l'ex-collaborateur de la NSA Edward Snowden, qui a révélé l'ampleur du programme de surveillance du gouvernement américain, qui l'a emporté samedi soir aux Directors Guild Awards.
   
Sur le petit écran, le prix de la meilleure comédie est revenu à Jill Soloway pour "Transparent", sur un père de famille transgenre et ses enfants, diffusé sur le magasin en ligne Amazon, tandis que Lesli Linka Glater a gagné dans la catégorie des séries télévisées dramatiques pour "Homeland".