Clermont-Ferrand : le court-métrage en mode vélo avec le "Rétro-pédalage"

Par @Culturebox
Mis à jour le 03/02/2015 à 17H29, publié le 03/02/2015 à 16H26
Présenté à Clermont en 2011, le film "Paris-Shangaï" de Thomas Cailley ("Les Combattants") est à l'affiche du "Rétro-pédalage"

Présenté à Clermont en 2011, le film "Paris-Shangaï" de Thomas Cailley ("Les Combattants") est à l'affiche du "Rétro-pédalage"

© Ivan Mathie

A Clermont-Ferrand jusqu'au 7 février, le court-métrage s'affiche dans tout son éclectisme. Cette année, même les accrocs de la petite reine ont droit à un "Rétro-pédalage" avec 24 films projetés. C’est aussi l’occasion de retrouver des "p’tits jeunes" devenus des grands à l’image de Thomas Cailley. Le réalisateur du multi-nominé « Les Combattants" fait partie du jury de cette 37e édition.

Honneur au vélo pour cette 37e édition avec 24 films projetés dans lesquels le vélo sert de fil rouge. Une sélection très éclectique avec des versions restaurées de "Départ des cyclistes" des frères Lumière (1896) et "Vive le Tour" de Louis Malle (1962), mais aussi des courts métrages plus expérimentaux comme "Velo Mysterium" de l'Allemand Jörn Staeger.
 
En marge des projections, de nombreuses animations sont proposées sur ce thème, notamment des expos photos. L’une est consacrée à la 100e édition du Tour de France (Salle Gaillard), l’autre offre une vision collective autour du vélo (Anim’Café). A noter aussi l’expo "Vélos volés" réalisée à partir des travaux d’une vingtaine d’artistes locaux (à l’Atelier Guidon dans la tête).

Parmi les courts retenus dans la rétrospective Vélo, il y a "Paris-Shangaï". Sélectionné en 2011, il était signé Thomas Cailley, le réalisateur du film "Les Combattants", nommé 9 fois aux César. France 3 a rencontré celui qui endosse cette année à Clermont le rôle de juré.

Reportage : R. Beaune / V. Riffard / S. Bonnetot 
Ancien élève de Sciences-Po passé ensuite par la Fémis, Thomas Cailly a grandi à Clermont jusqu’à l’âge de 10-11 ans. Tourné en Auvergne, son film "Paris-Shangaï"  évoquait la rencontre entre Manu, qui entame un périple à vélo de 20 000 km, et Victor un adolescent conduisant une voiture volée. Sélectionné en compétition à Clermont  en 2011, c’est au Festival Premiers Plans d’Angers que le film a été récompensé, Prix du public dans la catégorie Court-métrage.
Extrait de "Paris-Shangaï" de Thomas Cailley
Des "enfants de Clermont" dans le jury

Cette année, Thomas Cailley fait partie des 13 jurés du Festival. Leurs rôles sont bien répartis : 5 visionneront 79 films venus de 58 pays différents, 3 s'occuperont des 34 films de la "Compétition labo" et 5 jugeront la sélection française composée de 58 films. Thomas Cailley est de ceux là aux côtés du chanteur et réalisateur Abd Al Malik, du documentariste Christian Rouaud, de la réalisatrice Claire Burger (dont le film "Forbach" avait remporté le grand prix à Clermont en 2009). et de l'acteur, scénariste et réalisateur Lyes Salem qui a lui aussi présenté des courts à Clermont-Ferrand. 

Le Festival international du court métrage de Clermont Ferrand se tient jusqu'au samedi 7 février à La Jetée, 6 place Michel-de-L'Hospital à Clermont-Ferrand