Cannes 2017 : la sélection du 70e festival dévoilée aujourd'hui

Par @Culturebox
Publié le 13/04/2017 à 09H55
Acteurs, réalisateurs, sous le feu des flashes des photographes à Cannes (21 mai 2016)

Acteurs, réalisateurs, sous le feu des flashes des photographes à Cannes (21 mai 2016)

© Mandoga Media / Sipany / Sipa

Des habitués de la Croisette, comme Arnaud Desplechin ou Michael Haneke, pourraient bien se retrouver en compétition pour le 70e Festival de Cannes, plus importante manifestation de cinéma au monde, dont la sélection officielle est dévoilée ce jeudi.

Le jury chargé d'attribuer la Palme d'or est présidé cette année par le réalisateur espagnol Pedro Almodovar, autre figure emblématique de ce rendez-vous du 7e Art.

Les œuvres françaises ou de langue française seraient bien représentées

Parmi la vingtaine de films en compétition, les œuvres françaises ou en langue française pourraient être en force. "Les Fantômes d'Ismaël" d'Arnaud Desplechin, histoire d'un cinéaste perturbé par le retour d'un ancien amour, avec Mathieu Amalric, Marion Cotillard et Charlotte Gainsbourg, est notamment fortement pressenti.

Idem pour "Le Redoutable" de Michel Hazanavicius, film sur Jean-Luc Godard avec Louis Garrel, tiré d'un roman de son ex-femme Anne Wiazemsky, pourrait lui aussi avoir sa place à Cannes, mais pas forcément en compétition. Seraient également bien placés "Rodin" de Jacques Doillon avec Vincent Lindon, "Nos années folles" d'André Téchiné avec Pierre Deladonchamps et Céline Sallette, ou le thriller psychologique "Fleuve noir" d'Erick Zonca avec Vincent Cassel et Romain Duris.

Le Franco-Tunisien Abdelattif Kechiche, Palme d'or en 2013 pour "La Vie d'Adèle", a expliqué la semaine dernière qu'il ne serait pas en mesure de présenter sa dernière production, composée de deux films, en raison d'un problème de contrat avec France Télévisions.

D'autres films tournés en France auraient aussi de bonnes chances. Parmi eux, "Happy end" de l'Autrichien Michael Haneke, avec Jean-Louis Trintignant et Isabelle Huppert, sur une famille bourgeoise du Nord de la France vivant à côté des camps de migrants, "Une saison en France" du Tchadien Mahamat Saleh Haroun avec Sandrine Bonnaire, sur l'histoire d'un réfugié centrafricain, ou "D'après une histoire vraie" du Franco-Polonais Roman Polanski, adaptation du livre éponyme de Delphine de Vigan avec Emmanuelle Seigner et Eva Green.

Réalisateurs américains : Sofia Coppola et George Clooney pressentis

Les Américains ne devraient pas être en reste. Parmi eux, Sofia Coppola pour "Les Proies" avec Colin Farrell, Nicole Kidman, Elle Fanning et Kirsten Dunst, remake du film de Don Siegel de 1971, Todd Haynes pour "Wonderstruck" avec Julianne Moore et Michelle Williams, Alexander Payne pour "Downsizing" avec Matt Damon, ou John Cameron Mitchell pour "How to talk to girls at parties" avec Elle Fanning et, encore, Nicole Kidman.

George Clooney pourrait, lui, monter les marches avec son sixième film comme réalisateur, "Suburbicon", et Brad Pitt avec "War Machine" de l'Australien David Michôd, satire sur la guerre en Afghanistan produite par Netflix.

Du côté asiatique, le Sud-coréen Hong Sang-soo pourrait être là avec "La Caméra de Claire" avec Isabelle Huppert, son compatriote Bong Joon-Ho avec "Okja" avec Tilda Swinton et Jake Gyllenhaal et la Japonaise Naomi Kawase avec "Hikari".