Cabourg 2016 : des Swann d'or pour "Les Ogres", Louise Bourgoin et Bouli Lanners

Par @Culturebox
Mis à jour le 12/06/2016 à 13H58, publié le 12/06/2016 à 13H32
"Les Ogres", Swann d'Or du meilleur film à Cabourg

"Les Ogres", Swann d'Or du meilleur film à Cabourg

© Pyramide Distribution

Cabourg, la cité normande désormais traversée par un méridien de l'amour, a décerné son palmarès et célébré les valeurs du romantisme.

Entre douce mélancolie et rebelle attitude, le jury a définitivement choisi la seconde option. De Joeystarr à Celine Sciamma, de Samuel Benchetrit à Loubna Abidar, sous la houlette d'Emmanuelle Beart on gardera le souvenir une joyeuse troupe furieusement libre qui le temps d'une soirée (vendredi) préféra le football au cinéma et garder ainsi la chambre pour célébrer la victoire de l'équipe de France.
JoeyStarr et Virginie Ledoyen à Cabourg © CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Qu'importe ! Hier ils étaient tous bien là pour voir monter sur scène Louise Bourgoin, Claude Lelouch ou encore Bouli Lanners. La première Swann de la meilleure actrice, nous confiera pourtant "ne pas du tout être romantique dans la vie !"

Après avoir récompensé un film italien l'an dernier - "L'Eveil d'Edoardo" de Duccio Chiarini - le jury a distingué "Les Ogres", le film de la jeune Léa Fehner, consacré à une troupe de théâtre itinérante, dans lequel s'illustre notamment Adèle Haenel.  

Ce Lelouch qui donne des ailes

Les larmes brillent dans les yeux de Sandrine Bonnaire lorsque Claude Lelouch vient chercher son Swann d'honneur pour "Un homme et une femme" (50 ans déjà ....). On se dit que si Cabourg avait existé il y a un demi siècle... Mais ce fut Cannes, et on connaît la suite. Elsa Zylberstein explique que ce réalisateur est de ceux qui "libèrent et donnent des ailes".

Loin des chabadas, Bouli Lanners repart avec sa récompense du meilleur réalisateur. Celui dont la maman lui reproche toujours de ne pas avoir terminé ses études a remercié Cabourg "de l'avoir peut être enfin rassurée".

Un tout jeune homme, Davy Chou, serre contre son cœur le prix du Jury. A Cabourg durant quatre jours, Cupidon s'est amusé à virevolter de l'un à l'autre. Se posant ici et là sur une épaule, ou dans la grâce d un regard échangé au Grand Hôtel. Entre cinéma et page people, longue sera la nuit.

Le Palmarès

LONGS MÉTRAGES
GRAND PRIX : "Diamond Island" de Davy Chou
PRIX DE LA JEUNESSE : "Departure" d’Andrew Steggall
PRIX DU PUBLIC : "A Man Called Ove" de Hannes Holm

SWANN D’OR
RÉVÉLATION FÉMININE : Christa Théret dans "La Fille du patron"
RÉVÉLATION MASCULINE : Kacey Mottet Klein dans "Quand on a 17 ans"
MEILLEURE ACTRICE : Louise Bourgoin dans "Je suis un soldat"
MEILLEUR ACTEUR : Manu Payet dans "Tout pour être heureux"
MEILLEUR FILM : "Les Ogres" de Léa Fehner
MEILLEUR RÉALISATEUR : Bouli Lanners pour "Les Premiers, Les Derniers"

HOMMAGE 50 ANS : "Un homme et Une femme" de Claude Lelouch