Cabourg 2015 : un rendez-vous aussi glamour que familial

Par @Culturebox
Mis à jour le 13/06/2015 à 14H03, publié le 13/06/2015 à 14H01
Benoît Magimel et Rod Paradot lors de la soirée d'ouverture

Benoît Magimel et Rod Paradot lors de la soirée d'ouverture

© Bernard A. Brun

Première soirée au festival du film romantique de Cabourg. A la différence de Cannes, ici, on croise vraiment les stars, qui vivent au milieu des festivaliers. C'est tout le charme de ce rendez-vous tout à la fois glamour et familial.

Douchés ! Ce vendredi coup de foudre sur le festival ! Un éclair déchire le ciel et des trombes d'eau s'abattent ici, faisant fuir les étourneaux romantiques, touristes rêveurs qui n'ont pas vu les nuages s'amonceler sur leurs têtes. On court ! Les moineaux cinéphiles se précipitent. "Le Ameris ? Complet ! Revenez tout à l'heure". "Gonzague Saint Bris ? Il vient chaque année !"

Et il n'est pas le seul à partager ici la parenthèse enchantée, celle d'un long week-end, celle des spectateurs tout juste remis de Cannes, qui vivent ces moments d'un festival tout à la fois glamour et familial, romantique et intense.

Première soirée. 21 heures, Sophie Verbeeck ("À trois, on y va"), Rod Paradot ("La tête haute") reçoivent un prix. Les premiers rendez-vous, ce sont eux cette année. Elle cite Jimi Hendrix, lui remercie avec fièvre. On les regarde, et on se dit que ces deux la, oui, on en reparlera.
Sophie Verbeeck et Rod Paradot, lauréats des “Premier rendez-vous”

Sophie Verbeeck et Rod Paradot, lauréats des “Premier rendez-vous”

© Bernard A. Brun

Le ciel est noir. La mer se devine à peine. Le Grand Hôtel offre son écrin au cinéma. On avance dans la nuit, voila Juliette Binoche, voila Benoit Magimel, et Céline Sallette et tous les autres... On ne peut pas vraiment tout à fait l'expliquer, mais curieusement le moment devient... littéraire. Le piano ? Où ? A 23h30 ? Ah bon ! Il y aura des chansons, il y aura Jeanne Cherhal dans son smoking blanc, il y aura Raphael qui chante pour Juliette B., il y aura le souvenir de Barbara et même quelques notes de Michel Delpech... "Pour un flirt avec toAAA" !

C'est la tradition du vendredi soir. La nuit autorise tout. Moment d'une grâce infinie. On se dit que c'est un bel endroit pour un anniversaire. On ouvre les yeux et ce matin toutes les ombres ont disparu. Plein soleil.