Benoît Magimel condamné à 6 mois de suspension de permis et 4.250 euros d'amende

Par @Culturebox
Mis à jour le 24/05/2016 à 10H05, publié le 24/05/2016 à 09H50
Benoît Magimel se rendant au Palais de Justice le 12 avril 2016 

Benoît Magimel se rendant au Palais de Justice le 12 avril 2016 

© THOMAS SAMSON / AFP

L'acteur Benoît Magimel a été condamné mardi 24 mai à payer 3.500 euros d'amende pour avoir renversé une piétonne, mi-mars à Paris, ainsi qu'à 750 euros d'amende et six mois de suspension de permis pour conduite sous stupéfiants deux ans plus tôt.

Benoît Magimel a été condamné à payer 3.500 euros d'amende pour blessures involontaires après avoir renversé une piétonne, puis à 750 euros d'amende et six mois de suspension de permis pour conduite sous stupéfiants deux ans plus tôt. La peine prononcée est légèrement inférieure à celle réclamée par le procureur lors de l'audience du 12 avril: 5.000 euros d'amende pour les blessures involontaires de mars et un an de suspension pour la conduite sous stupéfiants en février 2014.

Magimel était venu en secours de la femme renversée

L'accusation avait par ailleurs abandonné les charges de défaut de permis et de délit de fuite à l'encontre du comédien. Les faits s'étaient déroulés le 11 mars, dans le XVIe arrondissement de  Paris. L'acteur conduisait un véhicule de location lorsqu'il a renversé une femme de 62 ans en faisant marche arrière. La victime, qui s'est fait rouler sur le pied et a perdu l'équilibre, s'était vue reconnaître cinq jours d'incapacité totale de travail (ITT) pour  plusieurs abrasions et hématomes.

"J'étais catastrophé, j'étais vraiment très inquiet pour cette dame", avait raconté l'acteur devant le tribunal correctionnel. Après l'arrivée des pompiers mais avant celle de la police, il était ensuite rentré chez lui, à quelques centaines de mètres de l'accident. A la sortie de l'audience, ce 24 mai, à laquelle il s'était rendu accompagné de son avocat et d'une conseillère en communication, le comédien s'est dit "soulagé" de la décision, en évoquant "un accident malheureux". 

"Tout est bien qui finit bien. Je suis énormément surpris de l'ampleur qu'a suscitée cette affaire, ça a été beaucoup de bruit pour peu de choses", a  commenté le comédien à la sortie de l'audience du tribunal correctionnel de  Paris.