Barroso promet de défendre "la diversité culturelle" et l'audiovisuel européen

Par @Culturebox
Publié le 16/10/2013 à 18H57
Le président de la Commission  européenne, José Manuel Barroso

Le président de la Commission  européenne, José Manuel Barroso

© Francesco Malavolta/AP/SIPA

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a assuré mercredi les cinéastes français, avec lesquels une polémique avait éclaté au printemps sur l'exception culturelle, de sa volonté de défendre "la diversité culturelle" et l'audiovisuel européen.

L'Association des auteurs, réalisateurs et producteurs (ARP) a invité M. Barroso aux Rencontres qu'elle organise en fin de semaine prochaine à Dijon (centre-est de la France). Rappelant les "échanges vifs" en juin sur l'exception culturelle, son président Michel Hazanavicius a souhaité "renouer le dialogue".

M. Barroso a aussitôt répondu qu'il ne pourrait se rendre personnellement à Dijon, notamment en raison du sommet européen des 24 et 25 octobre à Bruxelles, mais que la Commission serait "présente" aux Journées. "Vous connaissez mon attachement personnel à la culture et au soutien par l'Union européenne d'une politique culturelle ambitieuse et, en particulier à la défense de la diversité culturelle", écrit M. Barroso.

"La Commission continuera à défendre, comme elle l'a toujours fait, la diversité culturelle et les secteurs créatifs, en particulier l'audiovisuel et le cinéma européen", ajoute-t-il.

L'accord conclu en juin entre les Etats européens exclut le secteur audiovisuel du champ des négociations avec les Etats-Unis en vue d'établir un vaste accord de libre-échange. Mais la Commission, chargée de négocier au nom de l'UE, a indiqué qu'il pourrait y être ajouté par la suite.