Aux Oscars en cuir, la costumière Jenny Beavan fait le tour du net

Par @Culturebox
Mis à jour le 01/03/2016 à 16H30, publié le 01/03/2016 à 15H59
Jenny Beavan reçoit un Oscar pour les costumes de Mad Max (28 février 2016)

Jenny Beavan reçoit un Oscar pour les costumes de Mad Max (28 février 2016)

© Jordan Strauss / AP / SIPA

Des images laissant penser qu'Alejandro Iñárritu n'a pas applaudi la costumière Jenny Beavan quand elle a reçu son Oscar pour les costumes de Mad Max, ont fait le buzz depuis la cérémonie de dimanche soir, suscitant des commentaires sur le machisme à Hollywood. Une autre vidéo révélée par les Inrocks montre que, l'instant d'après, le réalisateur mexicain de "The Revenant" a bien applaudi la dame.

Sur un Vine qui a fait le tour des réseaux sociaux, on voit en boucle Jenny Beavan, cheveux bouclés en bataille, blouson de cuir et longue écharpe autour du cou, passer devant le public de la cérémonie des Oscars, où on est plutôt habitué aux robes de soirée décolletées et moulantes. Une poignée d'hommes la suivent du regard, d'un air qui peut paraître plein de dédain, sans applaudir.
 
Parmi ces présumés sales types, Alejandro Iñárritu, le réalisateur mexicain qui a été sacré meilleur réalisateur pour la deuxième année consécutive, avec "The Revenant".
 
"Une partie du public des Oscars 2016 n'a pas applaudi cette gagnante", titrait le huffingtonpost.fr. "On pourrait presque y voir un peu de dédain pour cette gagnante en perfecto plutôt qu'en robe de soirée", commentait le site. Sur le site américain Mashable, on avance que, pour certains, Iñárritu aurait pu être agacé que Mad Max ait raflé tous les Oscars techniques.
Jenny Beavan


"J'aime être à l'aise"

"Qu'est-ce qu'ils ont tous contre cette femme qui a l'air très sympathique et pleine de talent", se demande le Guardian. "Sont-ils vraiment choqués qu'une Britannique d'âge mûr ait décidé de ne pas massacrer son corps au nom d'un idéal hollywoodien inatteignable ?", s'interroge un blog du quotidien britannique, avant d'ironiser sur les raisons possibles d'un tel dédain.
 
Mais voilà, sur une vidéo plus longue, diffusé par les Inrocks, on voit que les hommes visés ont applaudi Jenny Beavan dans l'instant d'après.
 
Et sur une vidéo diffusée par le Washington Post, on voit la costumière expliquer qu'elle ne porte pas de robes ni de talons : elle a mal au dos et a l'air ridicule dans une belle robe, dit-elle, "backstage", aux Oscars. "J'aime être à l'aise et, je suis désolée, mais là j'ai vraiment l'impression d'être sur mon trente et un !"
Jenny Beavan aux Oscars

"Ce qui me plaît, c'est de créer des personnages"

En 2011, Jenny Beavan avait déjà déclaré qu'elle s'en fichait de ses tenues. "Ce que j'aime, c'est créer des personnages à travers leurs vêtements", disait-elle.
 
Quinze jours plus tôt, aux Baftas, où Jenny Beavan a aussi reçu le prix des costumes pour Mad Max, l'acteur et réalisateur Stephen Fry avait ironisé : "Seule une grande costumière de cinéma peut venir à une cérémonie de remise de prix habillée en SDF." Il s'est défendu ensuite, affirmant que c'était une blague, que Jenny Beavan était une amie. Mais sa "blague" lui a valu tellement de commentaires indignés qu'il a supprimé son compte Twitter.
 
Toute cette agitation aura eu le mérite de faire parler d'elle. La costumière britannique, âgée de 65 ans, nommée dix fois aux Oscars, est plutôt coutumière des films d'époque. Elle avait déjà reçu la prestigieuse statuette en 1986 pour "Chambre avec vue" de James Ivory.