Alain Delon : "Je rêve de faire un film avec Patrice Leconte et Sophie Marceau avant de partir"

Par @Culturebox
Mis à jour le 12/12/2016 à 12H40, publié le 12/12/2016 à 11H50
Alain Delon au 20h de France2

Alain Delon au 20h de France2

© France2/culturebox

60 ans de carrière, 77 films, Alain Delon, "acteur" légendaire, est aujourd'hui l'objet d'une encyclopédie. A travers 80 des plus belles photos de l'acteur, Patrice Leconte y raconte "son" Alain Delon. Un mythe, un homme, raconté avec une grande sincérité par les deux complices sur le plateau du 20 heures de France 2.

Une simple biographie sur Alain Delon c'était vraiment trop peu, alors Patrice Leconte a décidé de consacrer une encyclopédie à l'un des symboles du cinéma français.

Invités du journal de France 2, le réalisateur et l'acteur reviennent sur cette carrière légendaire. "Si le cinéma l'a oublié, moi je l'ai pas oublié du tout", assure Patrice Leconte 


Une carrière iconique

Sa belle gueule a changé son destin et son talent en a fait une star.  Yves Allégret l'engage dans le film "Quand la femme s'en mêle" en 1957. Les débuts à l'écran d'un séducteur. D'autres réalisateurs vont bientôt succomber à son charme. Avec Visconti, il sera "Le Guépard" et un Rocco au plus haut de son art. Avec René Clément, il fait notamment "Plein Soleil".

"Alain le Môme"

Gabin, Delon... Les deux hommes jouent pour la première fois ensemble en 1963 dans "Mélodie en sous-sol" de Verneuil. Une  rencontre au sommet.
"Mélodie en sous-sol" Réalisation Henri Verneuil, dialogues de Michel Audiard - 1963

"Mélodie en sous-sol" Réalisation Henri Verneuil, dialogues de Michel Audiard - 1963

© picture alliance / United Archiv / MAXPPP

Quand Alain Delon se souvient de Gabin, il évoque son caractère sans compromis et sa présence charismatique sur le plateau : "Il m'appellait 'Alain le Môme', c'est mon maître, il m'a appris beaucoup de choses. A la fin c'est lui qui me faisait des compliments" 

1963 - "Mélodie en sous-sol", Delon Gabin, Ventura... Henri Verneuil avait du bol d'avoir ces gens-là avec lui !

Patrice Leconte

De charmeur, Alain Delon sait se transformer en voyou, en mafieux, en boxeur ou en justicier. Il a joué auprès des plus belles femmes du monde et se souvient avec une grande émotion du tournage de "La Piscine" aux côtés de Romy Schneider. 

Le cinéma est le plus beau métier du monde. Romy ne m'a jamais quitté. 

"La Piscine" Jacques Deray - 1969

"La Piscine" Jacques Deray - 1969

© Keystone Pictures USA /MaxPPP -Newscom MaxPPP

Sa carrière s'égraine comme la grande histoire du cinéma et Delon l'icône sait aussi devenir Pygmalion. En 1986, il accepte de tourner dans "Le Passage", un premier film d'un jeune réalisateur de 25 ans. "Là où tout le monde m'a dit non, lui il me dit oui, donc ça parle aussi du monsieur", se souvient René Manzor.

Sans le cinéma, je pense que je serais mort assez jeune par la vie que j'aurais menée


Acteur mais pas comédien

Même s'il a foulé à plusieurs reprises les planches, Alain Delon fait une vraie distinction entre le métier d'acteur et celui de comédien.

Jean-Paul Belmondo est un comédien magnifique et moi je suis un acteur pas trop mauvais

Jean-Paul Belmondo, Alain Delon :  duo de choc dans "Borsalino" de Jacques Deray en 1974

Jean-Paul Belmondo, Alain Delon :  duo de choc dans "Borsalino" de Jacques Deray en 1974

© EFE/Newscom/MaxPPP

Il aurait pu être boucher comme son beau-père, il a même son diplôme d'apprenti, ou manutentionnaire à Montmartre ou aux Halles, c'était son job un temps dans les années 50. Mais sa beauté presque insolente interpelle le monde du cinéma. A son retour d'Indochine il se souvient comment le cinéma est venu à lui, "ce petit voyou que j'étais!" 

Un acteur c'est un accident, et moi je suis un accident

S'il n'éprouve pas de nostalgie quant aux tournage de films, il avoue que la scène lui manque plus que le cinéma. 

Fougueux comme ses yeux 

Fascinant, mythique, cabotin, grincheux, provocateur, Delon a imprimé des kilomètres de pellicule de cinéma et son visage de jeune rebelle aux yeux bleus d'acier laisse aussi de puissants souvenirs aux cinéastes qui ont tourné avec lui. En 1976 Alain Jessua tourne "Armaguédon" et sur le tournage il demande à Delon de refaire une scène avec plus d'intensité. Le réalisateur se souvient encore de la réponse du comédien : "Je vous la refais mais vous aurez exactement la même chose !".
Encyclopédie Delon © Huo Images

L'encyclopédie Alain Delon - Editions Hugo Images - Prix 29€95

"Dans cet album exceptionnel par la richesse de son iconographie, Patrice Leconte nous raconte "son" Alain Delon. À travers 80 des plus belles photos de cet acteur mythique, il nous fait découvrir les coulisses et les grands moments du cinéma de Delon. Visconti, Losey, Clément, Antonioni, Verneuil, Melville, Deray, Lautner, Blier, Godard et bien sur Leconte (!) Alain a tourné avec les plus grands réalisateurs du XX ème siècle. C’est cette épopée que nous décrit Patrice Leconte. Et c’est aussi l’histoire du cinéma qui défile devant nos yeux, une histoire riche d’anecdotes et de légendes. Mais c’est aussi sa relation personnelle avec l’acteur depuis le tournage de "Une chance sur deux" avec Belmondo et Vanessa Paradis qu’il nous fait partager."