A Cannes ouverture du premier "Festival du film sur le handicap" le 16 septembre

Par @Culturebox
Mis à jour le 13/09/2016 à 15H30, publié le 13/09/2016 à 15H23
"La jeune fille sans main", film de Sébastien Laudenbach, présenté au "Festival international du film sur le handicap".

"La jeune fille sans main", film de Sébastien Laudenbach, présenté au "Festival international du film sur le handicap".

© Shellac

Cannes déroule le tapis rouge vendredi 16 septembre pour le premier "Festival international du film sur le handicap" qui mettra en compétition 130 films dont 10 longs métrages consacrés à des héros différents, paraplégiques, autistes ou aveugles, ou à leurs proches.

Après avoir initialement pensé au Palais des Festivals, quelque peu surdimensionné pour le festival, les organisateurs ont tâtonné pour trouver un lieu à la fois chic et adapté au public handicapé, avant d'élire finalement domicile dans "un endroit beau et respirant la joie de vivre" : la Villa White House, une belle demeure d'époque. C'est là qu'auront lieu les projections, entièrement gratuites.

Les films en compétition

Le jury est composé de huit personnalités, parmi lesquelles figure notamment l'acteur belge trisomique Pascal Duquenne, primé à Cannes en 1996 pour "Le Huitième Jour" de Jaco van Dormael.

Les films en compétition sont "des films récents, sélectionnés sur des critères de qualité cinématographique", soulignent les organisateurs. Les projections débuteront avec "Po" de John Asher (Etats-Unis, 2015), l'odyssée d'un père et son fils autiste, tirée d'une histoire vraie. Le film concourt face à quatre autres longs métrages de fiction de France ("La jeune fille sans mains" de Sébastien Laudenbach, 2016, déjà primé à Annecy), du Chili ("Alma" de Diego Rougier, 2015 et "El despertar de Camila" de Rosario Jimenez Gili, 2015) et d'Argentine ("Pies en la tierra" de Mario Pedernera, 2013).

Cinq films documentaires (France, Espagne/Bolivie, Croatie, Brésil) sont également en compétition. L'un d'eux retrace le tournage aventureux d'un film sur la cécité avec un caméraman aveugle. Les six autres sections présentent des courts métrages de fiction,  d'animation, jeunesse, documentaire, des clips musicaux ou publicitaires et des petits films inclassables. Les projections, qui débutent en plein final des XVe Jeux paralympiques d'été à Rio, se déroulent jusqu'au mercredi 21 septembre.