Et maintenant on va où? le combat des femmes selon Nadine Labaki

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 14/09/2011 à 10H20
Et maintenant on va où? le combat des femmes selon Nadine Labaki

Et maintenant on va où? le combat des femmes selon Nadine Labaki

© Culturebox

"Et maintenant on va où ?" le film de Nadine Labaki (France, 1H50) avec Claude Msawbaa, Leyla Fouad, Antoinette El-Noufaily est sorti sur les écrans le mercredi 14 septembre 2011.

Le 7 mai 2008, le Hezbollah libanais décide de répliquer aux mesures de rétorsion du gouvernement libanais pro-occidental, dirigé par Fouad Siniora, les privant de leur réseau de communication et de leurs droits de contrôle sur l'aéroport de Beyrouth. Durant cinq jours, les combats entre milices chiites et sunnites feront quatorze morts et une vingtaine de blessés, faisant ressurgir le spectre d'une guerre civile au pays du cèdre et entamant sérieusement le crédit du mouvement de résistance chiite. Les quartiers chrétiens n'ont pas été touchés par ces affrontements.
En février 1974, lorsque Nadine Labaki vient au monde à Beyrouth, le Liban est devenue la terre de refuge des palestiniens et de leurs combattants, l'OLP y a créé un Etat dans l'Etat afin de poursuivre la guerre perdue contre l'Etat hébreu. Un an après sa naissance, le 13 avril 1975, des affrontements entre milices pro-syriennes et phalanges chrétiennes vont marquer les débuts d'une série de massacres inter-religieux et déboucher sur quinze années de guerre civile qui a fait près de 150 000 morts, 17 000 disparus et de très nombreux exilés, dont une grande partie de la communauté chrétienne a trouvé un refuge définitif ou temporaire en France. Le 13 octobre 1990, à l'exception d'une partie du sud-Liban où persiste le conflit israléo-libanais qui a pris fin en 2006, les libanais retrouvent, pour la première fois depuis quinze ans, une paix durable quoique toujours précaire.
Trois ans après la fin de cette terrible guerre civile, Nadine Labaki obtient son baccalauréat à Beyrouth, avant d'enchaîner sur des études audiovisuelles. Son premier film d'école, un court-métrage, est couronné par l'Institut du monde arabe. En 2007, son premier long-métrage en tant que réalisatrice "Caramel" est sélectionné pour la Quinzaine des réalisateurs à Cannes, le tournage s'est achevé au Liban le 2 juillet 2006, mais elle doit en exécuter le montage et la post-production en France en raison du conflit israélo-libanais qui débute dix jours plus tard avec la mort et la capture de soldats israéliens en territoire libanais par les forces du Hezbollah. Alors que le monde arabe est aujourd'hui secoué par un printemps révolutionnaire, que le Liban assiste avec inquiétude et angoisse à la répression qui ensanglante le voisin et grand frère syrien, le titre de ce second opus pose une question plus que jamais d'actualité au Proche-Orient : "Et maintenant on va où ?".
  
- A voir aussi sur Culturebox :
- La-source-des-femmes-de-Radu-Mihaileanu-ou-comment-tarir-les-conflits-des-coeurs-asséchés
- Leila-Hatami-comédienne-iranienne-dans-Une-Séparation
- Le-film-Incendies-sur-les-écrans-avant-les-Oscars