Les Bis Monsters de l’espace débarquent en DVD

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 08/04/2012 à 16H16
  • Jacquette du coffret DVD "Les Monstres viennent de l'espace" (détail)
  • Lobby Card de "Not of this Earth", Roger Corman, 1957
  • "Lobby card de "Kronos" de Kurt Neumann, 1957
  • Lobby card de "The Hideous Sun Demon" de Robert Clarke et Tom Boutross, 1959
  • Lobby card de "The Cosmic Man" de Hubert S. Green, 1959
  • Lobby card de "Not of this Eatrh" de Roger Corman, 1957
Précédent Suivant
Précédent Suivant
  • Jacquette du coffret DVD "Les Monstres viennent de l'espace" (détail)
    Jacquette du coffret DVD "Les Monstres viennent de l'espace" (détail) © Artus Films
  • Lobby Card de "Not of this Earth", Roger Corman, 1957
    Lobby Card de "Not of this Earth", Roger Corman, 1957 © Artus Films
  • "Lobby card de "Kronos" de Kurt Neumann, 1957
    "Lobby card de "Kronos" de Kurt Neumann, 1957 © Artus Films
  • Lobby card de "The Hideous Sun Demon" de Robert Clarke et Tom Boutross, 1959
    Lobby card de "The Hideous Sun Demon" de Robert Clarke et Tom Boutross, 1959 © Artus Films
  • Lobby card de "The Cosmic Man" de Hubert S. Green, 1959
    Lobby card de "The Cosmic Man" de Hubert S. Green, 1959 © Artus Films
  • Lobby card de "Not of this Eatrh" de Roger Corman, 1957
    Lobby card de "Not of this Eatrh" de Roger Corman, 1957 © Artus Film

Poursuivant son exploration du « Nanarland » avec de somptueux coffrets DVD réunissant quatre films, Artus Film vient de mettre dans les bacs « Les Monstres viennent de l’espace », qui rassemble quatre films de science-fiction américains des années 50 inédits en France.

Not of this Earth
Parmi ces « incunables » : « Not of this Earth », classique mineur du genre signé Roger Corman en 1957 qui constitue le fleuron de ce florilège. L’on y voit un agent extraterrestre envoyé sur terre pour recueillir du sang humain afin de sauver ses congénères d’une lointaine planète mourante, après un conflit nucléaire. Si le pitch semble classique, il l’est beaucoup moins qu’il n’y parait, l’extraterrestre inspirant une évidente empathie, malgré ses instinct vampiriques d’outre-espace.

 

The Hideous Sun Demon
« The Hideous Sun Demon » (1959), plus attendu, voit un chercheur en énergie nucléaire exposé à des radiations qui le rendent sensible à la lumière solaire, ce qui a pour fâcheuse conséquence de le transformer en… lézard humain ! Une petite production de SF comme Hollywood en tournait au kilomètre dans les fifties, bien rythmé et bénéficiant d’un maquillage réussi, les réalisateurs Robert Clarke et Tom Boutross n’étant pas avares pour le mettre à l’écran, tout en jouant, encore, de l’empathie à son égard.

 

Kronos
« Kronos » (1957), réalisé par Kurt Neumann, cinéaste prolifique connu pour d’autres films de SF, tels que « Rocketship XM » (24 heures chez les martiens, disponible chez Artus Films), et le classique « La Mouche noire » qui inspira « La Mouche » de David Cronenberg. « Kronos » est un peu un OVNI dans les films d’invasion extraterrestre, puisqu’il s’agit ici d’un robot gigantesque descendu sur terre qui s’accapare les ressources énergétiques terrestres, détruisant tout sur son passage. Le film, par plus d’un aspect, annonce « Battleship » le blockbuster de chez Hasbro, à partir du 11 avril sur les écrans.

 

The Cosmic Man
« The Cosmic Man » (1959) est le maillon faible de ce quatuor extraterrestre, signé par l’obscure Hubert S. Green qui œuvra plus comme assistant et réalisateur de série TV que comme metteur en scène (un seul autre film est à son actif : « Outlaw Queen », un western chantant). Son « Cosmic Man », qui cherche en vain tout le long du film à rencontrer les autorités dans un but flou, se distingue par un vaisseau spatial en forme de balle de golfe géante, d’interminables dialogues, peu d’action et une intrigue pompée sur les arcanes du genre.

 

C’est la seule fausse note de ce coffret, mais qui participe d’un panorama sur la science-fiction américaine plongée en pleine guerre froide et qui le fait savoir. Si les bonus se réduisent aux bandes-annonces des films et à des galeries de photos, le packaging est superbe, avec quatre carte postales reproduisant des lobby cards et un livret signé Brave Ghoul, érudit du Bis s’il en est.

Les Monstres viennent de l'espace
Coffret Prestige 4 films comprenant :
THE HIDEOUS SUN DEMON - Robert Clarke / Tom Boutross - 1959
NOT OF THIS EARTH - Roger Corman - 1957
THE COSMIC MAN - Herbert S. Greene - 1959
KRONOS - Kurt Neumann - 1957
Livret 12 pages
4 lobby cards
Coffret Digipack 2 disques - Surétui
Artus Films
22,99 euros