"Hors Satan" en DVD : Bruno Dumont au paradis

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 07/03/2012 à 17H01
"Hors Satan" de Bruno Dumont

"Hors Satan" de Bruno Dumont

© Pyramide

Bruno Dumont tient une place à-part dans le paysage cinématographique français. Une indépendance lisible dans ses sujets, son ton, son filmage qui se vérifie dans "Hors Satan", présenté l'an dernier à Un certain regard à Cannes, désormais disponible en DVD. Sa filmographie constitue en même temps une œuvre d’une grande cohérence, son dernier film creusant, par rapport aux autres, un lien encore plus intime avec son précédent, "Hadewijch", par la thématique spirituelle.

L'histoire : En bord de Manche, sur la Côte d'Opale, près d'un hameau, de ses dunes et ses marais, demeure un gars étrange qui vivote, braconne, prie et fait des feux. Un vagabond venu de nulle part qui, dans un même souffle, chasse le mal d’un village hanté par le démon et met le monde hors Satan.
 

Le film : "Hadewijch" traitait d’une jeune novice renvoyée du couvent pour sa dévotion dévorante qui, de retour dans la société, suivait une pente dangereuse en fait et cause de sa foi. Dans "Hors Satan", un homme venu de nulle part s’installe en marge d’une petite communauté, lui aussi, pétrie d’une foi qui le consume. A l’image d’"Hadewijch", il pourrait avoir été renvoyé d’un monastère, ou être un prêtre défroqué. Pourtant, hormis sa propension à la prière, rien ne le renvoie à une quelconque pratique cultuelle. Il n’en opère pas moins un exorcisme, une résurrection, en parallèle à quelques meurtres expiatoires, avec un détachement et une désinvolture qui l’identifieraient plus à un chamane, ce qui le situerait donc dans le champ de l’animisme.

Aussi, Dumont ne se place pas dans une problématique religieuse, mais spirituelle. "Hors Satan" n’est pas sans rappeler "Théorème" de Pier Paolo Pasolini. Les deux films font intervenir un homme issu de nulle part dans une communauté qui va en être à jamais bouleversée sinon transformée, transfigurée.

"Hors Satan" de Bruno Dumont

"Hors Satan" de Bruno Dumont

© Pyramide distribution

Faisant toujours appel à une ascèse formelle d’une beauté fulgurante, Bruno Dumont filme ses paysages des Flandres, son bord de la Manche, dans une perspective cosmique. Les 95% du film se déroulent en extérieur, et valorisent les quatre éléments - la terre, l’air, la mer, le feu - comme s’ils travaillaient le grand œuvre alchimique. L’inspiration "dreyerienne" et "bressonnienne" habitent le film, notamment, pour cette dernière, dans l’absence totale de musique, l’appel à des comédiens non professionnels et des dialogues minimalistes.

En se renouvelant dans la continuité, avec "Hors Satan", Bruno Dumont projette l’indicible et nous le fait toucher des yeux.

David Dewaele et Alexandra Lematre dans "Hors Satan" de Bruno Dumont

David Dewaele et Alexandra Lematre dans "Hors Satan" de Bruno Dumont

© Pyramide Distribution

Bonus : lors d'une interview de Bruno Dumont de 15 minutes, le cinéaste évoque ses choix et sa démarche cinématographique, où le paysage conditionne les personnages et la symbolique, le sens de l'image. Il revient sur ses influences, sa direction d'acteurs si particulière et le mysticisme de son oeuvre. Un documentaire de 36 minutes, "Le Fracas des pattes de l'araignée" met en perspective le travail de Bruno Dumont sur le son, lors des séances de mixage de "Hors Satan" avec son mixeur, Emmanuel Croset. L'exposé d'un travail complexe, trop ignoré et qui chez Dumont participe amplement de sa patte d'auteur.

Hors Satan
De Bruno Dumont (France), avec : David Dewaele, Alexandra Lematre, Valérie Mestdagh, Sonia Barthelemy - 1h49
Editions Pyramide Vidéo
19,99 euros