Coffret Bela Lugosi : mortel !

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 29/09/2011 à 13H44
Coffret "Bela Lugosi l'immortel"

Coffret "Bela Lugosi l'immortel"

© Artus Films

Très beau coffret consacré à la star de l'épouvante classique américaine, avec trois films, un documentaire et des bonus collectors. Deux raretés et un classique composent cette sortie DVD d’Artus Films, spécialisé dans les arrières cours du fantastique. "Voodoo Man" (1944), un film pour Jean Boullet, qui révéla l’acteur en France; "The Mysterious Mr. Wong" (1937), à la Sax Romer ("Fu Manchu"), et le plus connu, "White Zombie" (1932), premier film de mort-vivants de l’histoire du cinéma.

Mais cela serait sans compter sur le doc de 50 minutes sur la carrière du premier "Dracula" officiel du cinéma. Hongrois (Lugosi vient du nom de son village natal Lugos), il connût un destin tragique et atypique, que Tim Burton retraça partiellement dans "Ed. Wood", Lugosi ayant dans le film les traits de Martin Landau, rôle pour lequel il reçut l’Oscar.

Les films : "Voodoo Man", film de milieu de carrière de l’acteur après sa gloire, est représentatif de la culture vintage du cinéma, écrit sur les schémas classiques de la culture populaire américaine de l’époque. L’on a l’impression de voir une des couvertures de ces romans de gare animée. Magie noir et savant fou à la clé, avec hormis Bela Lugosi, un George Zucco halluciné.
 

 

"Mysterious Mr. Wang" est plus classique et enraciné dans le fantasme du « péril jaune » des années 30, dont la principale figure est Fu Manchu, Mr. Wong étant un succédané.
 


"White Zombie" est quant à lui un grand film, signé Victor Haleprin. Réalisation indépendante, elle s’inscrit dans l’âge d’or du cinéma fantastique américain des années 30, dans la foulée de "Dracula" (1931) et "Frankenstein" (1931), mais ne relève pas des grands studios et introduit pour la première fois à l’écran des zombies. Un des meilleurs rôles de Lugosi. Classique et fondateur.
 


Bonus : Le documentaire sur Lugosi est classique et efficace, d’autant que peu de choses sont disponibles sur l’acteur et l’homme. Comédien renommé de théâtre dans son pays d’origine, il immigra en Californie pour faire carrière au cinéma. Handicapé par son anglais qui restera toujours approximatif, il en fit un avantage, lui donnant accès aux rôles les plus exotiques. Bela Lugosi est un cas. Souvent associé à Boris Karloff, autre star de l’épouvante, il fit une grande carrière et finit comme beaucoup d’autres à l’époque dans une décadence aussi mythique que leur gloire.

Le coffret est enfin complété par une très belle collection de cartes postales reproduisant des lobby cards (photos d’exploitation US) de l’époque, ainsi qu’un fac-similé du fanzine mythique des années 70 "Horror Pictures" consacré à Lugosi, bourré de photos, souvent rares. Merci Hara Kiri !

Coffret "Bela Lugosi l'immortel"
Edition : Artus Films
26,90 euros