"Bird People" en DVD : Pascale Ferran filme un romanesque effervescent

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Mis à jour le 27/10/2014 à 17H24, publié le 27/10/2014 à 17H08
"Bird People" de Pascale Ferran

"Bird People" de Pascale Ferran

© Carole Bethuel

Projeté dans le cadre de le sélection Un Certain regard au dernier Festival de Cannes, "Bird People" de Pascale Ferran ("Lady Chaterley") faisait l'événement. Pas facile de lier trois histoires en une seule. C'est pourtant ce à quoi réussit la cinéaste, à plus d'un titre, en liant à la fois réalisme et fantastique pour un résultat surréaliste accompli.

L'histoire : En transit dans un hôtel international près de Roissy, un ingénieur en informatique américain, soumis à de très lourdes pressions professionnelles et affectives, décide de changer radicalement le cours de sa vie. Quelques heures plus tard, une jeune femme de chambre de l’hôtel, qui vit dans un entre-deux provisoire, voit son existence basculer à la suite d’un événement surnaturel.
"Bird People": la bande-annonce
Le film : le début de "Bird People" rappelle "Gare du Nord" de Claire Simon, avec ces plans de hall de gare, d'aéroport, de trains RER. Une approche naturaliste, très sensible qui traduit une réalité palpable, surtout visuelle et audible. Puis Pascale Ferran construit son film en deux grandes parties : "Garry" qui s'attache à l'histoire d'un cadre qui décide de décrocher et "Audrey", femme de ménage dans un grand hôtel qui va se transformer en… moineau.

La première partie du récit est envoutante. Avec cet homme, Garry, en rupture de ban, qui décide de tout quitter, de s'envoler vers d'autres horizons que sa vie première. Audrey n'est pas si loin, entre deux eaux, au passage de l'adolescente à la femme, qui va vivre une expérience inattendue, surnaturelle, en se transformant en moineau. Les deux se retrouveront à la fin, car ils auront tous deux vécu une expérience en fin de compte assez semblable.

Pascale Ferran met en scène cette histoire complexe avec une simplicité confondante. Tout coule de source, avec une mise en images d'une très grande beauté. Une fois Audrey transformée en moineau, les vols planés sont merveilleux. Les visions de l'aéroport de Roissy avec tous ces avions au décollage, qui renvoient à ceux de Garry et d'Audrey par rapport à leur vie, évoquent des visions de science-fiction, ou "Enter the Void" de Gaspar Noé. L'on est résolument ailleurs, dans un espace fictionnel de grande envergure : magnifique.
Anaïs Demoustier dans "Bird People" de Pascale Ferran

Anaïs Demoustier dans "Bird People" de Pascale Ferran

© Carole Bethuel
Les Bonus : le supplément est composé d'un entretien passionnant avec Pascale Ferran où elle raconte les aléas de la conception du scénario avec Guillaume Bréaud, la composition du casting et les difficultés du montage pour rassembler trois histoires en une seule. Le cinéma au travail en direct.

Bird People
De Pascale Ferran (France), avec : Anaïs Demoustier, Josh Charles, Roschdy Zem, Radha Mitchell, Camélia Jordana - 2h07