"Voyez comme ils dansent", nouveau drame à suspense de Claude Miller

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 03/08/2011 à 14H45
"Voyez comme ils dansent", nouveau drame à suspense de Claude Miller

"Voyez comme ils dansent", nouveau drame à suspense de Claude Miller

© Culturebox

Dans "Voyez comme ils dansent", en salles le 3 août 2011, Claude Miller emmène le spectateur à travers le Grand Nord aux côtés d'une femme, Marina Hands, qui cherche à comprendre comment son mari défunt a pu vivre un autre grand amour. James Thierrée, petit-fils de Charlie Chaplin, joue cet homme avide de passion. Un artiste de scène qui rappelle celui qu'il interprète dans ses spectacles comme "Au revoir parapluie" et "Raoul". 

Comme il l'avait fait dans "Mortelle randonnée" en 1982 ou plus récemment, en 2007, dans "Un secret", Claude Miller s'inspire d'un roman (en l'occurrence, "La petite fille de Menno" de Roy Parvin) pour réaliser un film personnel.
En trente-six ans passés derrière la caméra, le cinéaste s'est forgé un regard singulier sur l'être humain et ses sentiments.
En 1975, cet ancien assistant de Marcel Carné et de Jean-Luc Godart, qui fut également directeur de production pour François Truffaut, signe son premier long-métrage : "La meilleure façon de marcher" avec Patrick Dewaere et Patrick Bouchitey. Les deux animateurs de colonie de vacances nouent une relation étrange entre jeu de pouvoir et culpabilité.
Six ans plus tard, place à un gros succès commercial : "Garde à vue"  réunissant des monstres sacrés du cinéma : Lino Ventura et Michel Serrault aux côtés de Romy Schneider, pour un polar autour de l'amour du mari pour une fillette.
Claude Miller dirige ensuite une certaine Charlotte Gainsbourg, bouleversante dans "L'Effrontée" (1985) et dans "La petite Voleuse" (1988), puis quatre ans plus tard, une autre jeune fille, Romane Bohringer dans "L'accompagnatrice".
Parmi les dix-sept long-métrages qui figurent dans sa filmographie, on peut retenir également "La petite Lili" (2003) avec Ludivine Sagnier, Robinson Stévenin et Julie Depardieu.
Dans son nouveau film, cruel et lucide, Claude Miller choisit le monde du cinéma comme décor d'une passion amoureuse.
Ce n'est pas un hasard si le réalisateur a choisi d'aborder le thème du septième art. Dans son travail, comme en interview, il a parfois eu des mots très durs sur son industrie, ses finances et ses mirages.

- A voir aussi sur Culturebox :

- "L'armée furieuse", le nouveau roman de Fred Vargas
- Claude Chabrol, merci pour le cinéma
- "Blast" le 2ème tome de Manu Larcenet
- Les vidéos sur le cinéma français