Thierry Neuvic, "Papa du dimanche" dans le nouveau film de Louis Becker

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 24/01/2012 à 17H24
Thierry Neuvic, une carrière entre cinéma et télévision

Thierry Neuvic, une carrière entre cinéma et télévision

© Emmanuelle Jacobson Roques - ICE 3

Invité du 13h de France 2, Thierry Neuvic évoque son rôle dans le nouveau film de Louis Becker, "Les papas du dimanche" qui sort sur les écrans le 25 janvier. Dans ce film adapté d'un roman éponyme de François d'Epenoux, il interprète un papa divorcé qui supporte mal la séparation avec ses enfants. L'acteur, qui s'est fait remarquer dans les séries Clara Sheller et Mafiosa, est également à l'affiche du dernier "Sherlock Holmes : jeu d'ombres". A 41 ans, Thierry Neuvic est en train de réussir ce qui semble souvent très compliqué pour un acteur : passer d'une carrière télé à une carrière ciné...tout en ayant commencé par le théâtre !

 

 

Reprenons depuis le début : le petit Thierry est né à Montreuil, a été élevé par sa grand-mère et nourri à l'émission Ciné-Club par un oncle qui l'emmenait aussi voir quatre films durant le week-end. A 18 ans, il est parti vivre dans le sud. C'est là qu'il s'est inscrit dans un cours de théâtre municipal, découvrant alors le plaisir du jeu. ensuite, sur les encouragements de sa professeur, il monte à Paris, rentre au Cours Florent puis au Conservatoire. Du théâtre, encore du théâtre : " Je ne faisais que cela", reconnaît-il, " je refusais l'image, je ne sait pas pourquoi, ça m'effrayait un peu". Et puis on lui a proposé un téléfilm, puis un autre et encore un autre. De beau gosse dans la série Clara Sheller (2005), il est passé à voyou à la belle gueule dans "Mafiosa" (2006). Au total, 60 à 70 téléfilms...et films. Car Thierry Neuvic a tourné avec Michael Haneke dans "Code Inconnu" avec Juliette Binoche, avant que Clint Eastwood le choisisse pour incarner l'amoureux de Cécile de France dans "Au-delà". Si Louis Becker (fils de Jean et petit-fils de Jacques) l'a choisi pour ce rôle, c'est autant pour son talent d'acteur que pour son physique : " Pour Antoine, je voulais un homme séduisant, masculin, la quarantaine. Je ne voulais pas qu'on se dise : "Ah ben, c'est normal qu'il se retrouve sur le carreau, c'est un loser et pas terrible en plus..." Et bien si! Un homme beau, séduisant, intelligent peut se retrouver lui aussi dans cette situation d'échec. Thierry Neuvic est tout cela à la fois. Doux et fort, beau et grave, coquin et moral".

 

Prochain challenge pour Thierry Neuvic : incarner Yves Montand dans un film de Christophe Ruggia (dont le film "Dans la tourmente" est actuellement à l'affiche). Produit par le neveu de Montand, Jean-Louis Livi, le film sera en tournage à partir de 2013. A noter que le scénario est consigné par Patrick Rotman qui a réalisé un ouvrage ("Montand raconte Montand" aux Editions du Seuil) et un documentaire ("Ivo Livi dit Yves Montand") sur le chanteur-acteur et citoyen engagé disparu il y a 20 ans. Céline Salette incarnera quant à elle Simone Signoret.