Philippe Claudel : "Une enfance" est le plus abouti de mes films"

Par @Culturebox
Mis à jour le 26/08/2015 à 11H54, publié le 26/08/2015 à 11H45
Dans "Une enfance", Alexi Mathieu incarne Jimmy, un enfant entouré d'adultes à la dérive

Dans "Une enfance", Alexi Mathieu incarne Jimmy, un enfant entouré d'adultes à la dérive

© Les Films du Losange

L’écrivain et cinéaste Philippe Claudel revient sur les écrans avec "Une enfance", son quatrième long-métrage, en salles le 23 septembre. Tourné en Lorraine dans la ville natale du réalisateur, le film évoque la vie parfois âpre d’un enfant de 13 ans confronté à des adultes à la dérive.

"Une enfance" raconte l’histoire de Jimmy, un enfant de 13 ans qui vit à Dombasle, une cité industrielle lorraine où il s’ennuie durant l’été. Son quotidien est secoué par la vie chaotique de sa mère, Pris, sorte de grande adolescente à la dérive, et de Duke, son amant, qui exerce sur elle une domination physique et mentale. Au milieu de cet univers sombre, marqué par l’alcool et la drogue, Jimmy va essayer de trouver des échappatoires, un peu de rêve et d’imaginaire, pour vivre "son" enfance.
Pour ce nouveau long-métrage, Philippe Claudel est revenu aux sources. Les siennes d’abord. Le cinéaste a choisi de tourner dans sa ville natale de Dombasle-sur-Meurthe en banlieue nancéenne, où il réside toujours. "Une ville singulière, mi industrielle, mi campagnarde, et dont la composition sociologique permet de parler d’une certaine France d’aujourd’hui"  explique le réalisateur.

"Une enfance" n'est pas pour autant un récit autobiographique comme le rappelle Philippe Claudel sur le plateau de France 3 Nancy. Il était l’invité du journal à l’occasion de la présentation du film en avant-première nationale  le 25 août au Caméo Saint-Sébastien à Nancy.
Autre retour aux sources, du côté de la réalisation cette fois. Dans son précédent long-métrage, "En hiver", sorti en 2013, Philippe Claudel avait soigné l’esthétique du film, tournant en cinémascope et misant sur un casting "royal" : Daniel Auteuil, Kristin Scott Thomas, Richard Berry. Pour "Une Enfance", Claudel a voulu revenir à plus de simplicité avec une équipe réduite, une technique minimaliste et des acteurs peu connus du grand public. Seuls quatre comédiens sont professionnels, tous  les autres personnages étant interprétés par des habitants de Dombasle et des environs. Alexi Mathieu, qui incarne Jimmy, est un enfant de la région.
Alexi Mathieu et Angelica Sarre qui incarne la mère de Jimmy

Alexi Mathieu et Angelica Sarre qui incarne la mère de Jimmy

© Les Films du Losange

Parmi les pros, il y a Angelica Sarre qui incarne la mère de Jimmy, et Pierre Deladonchamps. Le comédien nancéien récompensé du César du meilleur espoir masculin dans "L'inconnu du lac" interprète le beau-père de l’enfant.  Les deux acteurs attendaient l’avant-première du 25 août avec impatience : ils allaient découvrir le film "fini" en même temps que le public !
 
Reportage : R. Gaudu / B. Bour / E. Le Goff

A noter que pour la première fois, Philippe Claudel apparaît dans un de ses films. Dans "Une enfance", il incarne le professeur de tennis de Jimmy.
 

Affiche "Une enfance" © Les Films du Losange