Cannes 2015 : "Les chansons que mes frères m'ont apprises" poignant et réaliste

Par @Culturebox
Publié le 19/05/2015 à 19H56
John Reddy et Jashaun St John

John Reddy et Jashaun St John

© DR

La Quinzaine des Réalisateurs a choisi de montrer "Les chansons que mes frères m'ont apprises", le premier film de la cinéaste américaine d'origine chinoise Chloé Zhao. En suivant un frère et une soeur, il raconte le morne quotidien des Sioux Lakotas de la réserve de Pine Ridge dans le Dakota du Sud. Le films est interprété principalement par des habitants même de la réserve. Poignant et réaliste.

La note Culturebox
4 / 5                  ★★★★☆

Pour son premier long métrage, la cinéaste américaine Chloé Zhao a choisi d'illustrer l'un des drames de l'histoire américaine, la condition actuelle des "native Americans", ces Premières Nations que nous appelons communément les Indiens. Elle a choisi de tout filmer dans une réserve de Sioux Oglala, des Lakotas, dans le Dakota du Nord. Ses principaux interprètes dont la bouleversante adolescente Jashaun St. John ont été choisis sur place et ne sont donc pas des comédiens professionnels.
De grands espaces mais pas d'horizon
Chez Chloé Zhao les grands espaces ne sont pas synonymes de liberté, mais bien plutôt d'enfermement. Rares sont les jeunes de la réserve qui quittent le bout de terre misérable qui leur a été alloué. Johnny, (John Reddy) est un jeune garçon qui envsage de suivre son amie à Los Angeles, il est le principal personnage avec sa soeur Jashaun, adolescente bouleversante de fraicheur et de naturel. Autour d'eux, Zhao filme un monde où le plus difficile est de vaincre l'ennui. L'alcool, c'est connu, mais aussi les drogues ravagent cette jeunesse dont le rêve ultime est pour beaucoup de devenir champion de rodéo.

Un scénario improvisé

Chloé Zhao n'est pas arrivée le premier jour de tournage dans la réserve de Pine Ridge avec un scénario réglé au mot près. Bien plus, elle a décidé d'écrire chaque matin les scènes du jour. S'inspirant de la vie quotidienne de la réserve, elle a tiré parti des événements et des situations. John et ses amis discutent autour de la personnalité d'un de leurs camarades, suicidé quelques mois plus tôt. C'est une vraie histoire et le portrait du jeune disparu est le vrai. Quand la maison d'enfance de Jashaun brûle fortuitement pendant le tournage, elle devient un élément du scénario et lorsque l'adolescente parcourt en pleurs les restes de la batisse encore fumante, ce sont ses propres objets qu'elle tente de sauver des cendres. A ce titre, et si le film est une fiction, il est très possible de le regarder comme un documentaire.

Traditions en berne

Même si la vie dans la réserve paraît sans espoir, le film est loin d'être pleurnichard. Les rodéos sont le moment festif que tous les garçons attendent pour prouver leur bravoure. Comme toutes les adolescentes du monde, Jashaun et ses amies ont des jeux, des discussions, font des promenades. Mais plus que tout, la petite fille attend avec impatience le prochain Pow Wow où elle pourra participer aux danses traditionnelles (ce que Jashaun l'interprète fait d'ailleurs lors de rassemblements dans tous les Etats-Unis). La danse traditionnelle, c'est à peu près tout ce qui reste de cette civilisation sacrifiée. Les jeunes ne connaissent plus chansons, ne parlent plus les langues des ancêtres et ignorent la religion. Ce film restera peut-être comme un témoignage sur la 7e génération après Sitting Bull qui prophétisait que tout recommencerait avec elle.
L'affiche du film "Les chansons que mes frères m'ont apprises

L'affiche du film "Les chansons que mes frères m'ont apprises

© DR
Et pourquoi le titre du film évoque-t-il "les" frères de Jashaun, puiqu'elle semble n'en avoir qu'un ? Tout simplement parce que plus de la moitié des garçons qu'on rencontre sont les demi-frères de l'adolescente. le père disparu ayant eu neuf femmes dans la réserve et vingt cinq enfants !


Les chansons que mes frères m'ont apprises
Film américain de Chloé Zhao (premier film) - 1h34 - 
Avec John Reddy, Jashaun St. John, Irene Bedard, Taysha Fuller, Travis Lone Hill, Eléonore Hendricks 

Synopsis : Johnny vient de terminer ses études et s’apprête à quitter la réserve indienne de Pine Ridge avec sa petite amie, pour chercher du travail à Los Angeles. La disparition soudaine de son père vient bousculer ses projets. Il éprouve également des remords à laisser Jashaun, sa petite sœur de 13 ans dont il est très proche. Johnny partira-t-il?

 
Chloé Zhao (Au centre), Jashaun St John (à gauche) et John Reddy

Chloé Zhao (Au centre), Jashaun St John (à gauche) et John Reddy

© Jean-François Lixon

Le film a été produit par Significant productions, la maison de production de Forest Whitaker et a été présenté au festival du film indépendant de Sundance.