"Bonsái" : littérature, amour et fragilité

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 07/11/2011 à 17H19
Projeté à la dernière Quinzaine des réalisateur, à Cannes, un chassé-croisé entre fiction et réalité, avec en point de jonction littérature et sentiments.

Projeté à la dernière Quinzaine des réalisateur, à Cannes, un chassé-croisé entre fiction et réalité, avec en point de jonction littérature et sentiments.

© UFO Distribution

De Cristian Jimenez (Chili/France), avec : Diego Noguera, Natalia Galgani, Gabriela Arancibia - 1h35

 

Julio rencontre un vieil écrivain qui cherche un assistant pour dactylographier son dernier roman, mais il n’est pas retenu. Pour donner le change à Blanca, sa maitresse occasionnelle, il décide d'écrire un manuscrit qu'il fait passer auprès d'elle pour celui du romancier. Il s'inspire de son histoire d'amour passionnelle avec Emilia, huit ans plus tôt, lorsqu'ils étaient tous deux étudiants en littérature et que chacun prétendait avoir lu Proust.

Où commence la fiction, où s'arrêtent les souvenirs ? Dans ce va-et-vient entre littérature et réalité, les sentiments deviennent aussi complexes et fragiles que l’architecture délicate d’un bonsai.