Yann Arthus-Bertrand: "Il est beaucoup trop tard pour être pessimiste"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/07/2015 à 13H53, publié le 06/07/2015 à 13H20
Yann Arthus-Bertrand présente "Human" sur le plateau du 20h de France 2

Yann Arthus-Bertrand présente "Human" sur le plateau du 20h de France 2

© France 2 / Culturebox

"Human", le nouveau documentaire Yann Arthus-Bertrand sera projeté sur les médias internationaux dès septembre 2015. Pour réaliser ce nouveau projet le photographe et réalisateur a parcouru la terre entière avec ses équipes à la rencontre de 2000 personnes. Une sorte de témoignage planétaire de l'humanité qui raconte en trois heures des histoires à la fois belles et douloureuses.

Après le succès de "Home", Yann Arthus-Bertrand revient avec un projet ambitieux, diffusé en plusieurs versions pour la télévision, le  cinéma et  Internet. "Human" mélange les témoignages de héros ordinaires filmés à travers le monde et les prises de vue vertigineuses. 

Invité sur le plateau de France 2, le réalisateur revient avec Laurent Delahousse sur ce qui l'anime pour continuer à rendre compte de la vie. 

 40 questions essentielles interrogent 70 pays en 2000 interviews

Yann Arthus-Bertrand est parti à la rencontre d'hommes et de femmes au coeur de 70 pays. Crises politiques, conflits d'immigration ou encore tensions écologiques, dans sa sacoche il pose quarante questions récurrentes aux 2000 habitants qu'il interviewe. 
"On a tous dans notre vie des gens que l'on a rencontrés et nous ont fait avancer, nous ont rendus meilleurs, qui nous ont rendus un peu moins cons".

Extrait de "Human" de Yann Arthus-Bertrand

Extrait de "Human" de Yann Arthus-Bertrand

© France 3 / Culturebox / capture d'écran

 

La sobriété laisse place à la parole douloureuse

Pour réaliser ce long-métrage de trois heures, Yann Arthus-Bertrand utilise toujours le même dispositif. Un rideau noir qui sert de fond et reçoit les témoignages des personnages, anonymes ou célèbres. Les thèmes abordés sont parfois douloureux comme l'homophobie, la douleur de l'exil ou encore la guerre et explorent les valeurs morales et fondatrices de l'être humain. "On a posé les mêmes questions sur le sens de la vie, que voulez-vous changer, croyez-vous en Dieu, avez-vous peur de la mort pour que tout le monde puisse se retrouver" explique-t-il.
Extrait de "Human" de Yann Arthus-Bertrand

Extrait de "Human" de Yann Arthus-Bertrand

© France 2 / Culturebox capture d'écran

La planète terre : mère inspiratrice

Fidèle à sa passion pour les grands espaces, Yann Arthus-Bertrand s'est aussi plongé dans les drames écologiques de la planète. Touché par les différentes tempêtes qui ont décimé le littoral français le réalisateur et son équipe nous emmènent sur les lieux les plus porteurs de sens. Défis écologiques, économiques et sociaux pour le documentariste les grandes questions du XXIe siècle sont une entreprise commune à élucider maintenant par tous. "J'aimerais que ce film nous parle d'amour"

 



L'optimisme est une urgence

Les images vertigineuses et les longs plans aériens offrent aussi à ce documentaire de belles respirations qui sont la marque de fabrique du réalisateur. "Human" est un concentré d'optimisme et de rêve qu'il porte en étendard. La famille, l'amour et le partage sont les valeurs sur lesquelles il faut miser dès aujourd'hui  : "il est beaucoup trop tard pour être pessimiste, dans ce film on ressent l'amour et l'empathie que tout le monde a envie d'avoir" assure Yann Arthus-Bertrand.


Financé par la fondation Bettencourt Schueller "Human" est destiné à être vu gratuitement par le plus grand nombre de spectateurs possible est entièrement libre de droits il sortira sur tous ces médias en septembre.