Mort de Robert Drew, un pionnier du "cinéma vérité"

Par @Culturebox
Mis à jour le 31/07/2014 à 09H56, publié le 31/07/2014 à 09H50
Robert Drew à New York le 28 avril 2005

Robert Drew à New York le 28 avril 2005

© Getty Images / AFP

Robert Drew, réalisateur américain de documentaires, l'un des pères du "cinéma vérité", s'est éteint mercredi à 90 ans à son domicile de Sharon, dans le Connecticut.

Robert Lincoln Drew est né le 15 février 1924 à Toledo, Ohio. Dans les années 60, après avoir travaillé pour "Life Magazine", il s'est fait connaître grâce à sa technique inventive de tournage : une caméra et un micro qui enregistraient sans scénario pour permettre une plus grande flexibilité et plus de naturel dans la façon de capter les réactions.

Son premier documentaire, "Primary", en 1960, avait pour personnage principal John F. Kennedy. Le jeune sénateur démocrate d'alors était en campagne pour l'élection présidentielle.
Robert Drew raconte le documentaire "Primary" sur le sénateur John Kennedy, qu'il a réalisé en 1960
Trois ans plus tard, en 1963, avec "Crisis: Behind a Presidential Commitment", Robert Drew s'est penché sur la décision du président Kennedy de soutenir les droits des Noirs américains.
Robert Drew : un extrait de "Crisis" (1963) avec John et Robert Kennedy
Robert Drew a gagné un Emmy Award en 1969 dans la catégorie "meilleur documentaire" pour son film "A Man Who Dances" sur le stress éprouvé par un danseur du New York City Ballet.

Il a réalisé plusieurs dizaines de documentaires abordant différents domaines allant de la politique au jazz, en passant par le cinéma.
Le documentariste anglais Richard Leacock et son collègue américain Robert Drew racontent le cinéma vérité, ou "direct cinema" (document non daté)