Leonardo DiCaprio, ambassadeur anti-réchauffement climatique à Paris

Par @Culturebox
Publié le 18/10/2016 à 15H32
Steven Fisher, Ségolène Royale, Leonardo DiCaprio et Olivier Bramly à la Première de "Avant le déluge" au Théâtre du Châtelet, à Paris, le 17 octobre 2016

Steven Fisher, Ségolène Royale, Leonardo DiCaprio et Olivier Bramly à la Première de "Avant le déluge" au Théâtre du Châtelet, à Paris, le 17 octobre 2016

© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Engagé 20 ans dans la lutte contre le réchauffement climatique et ambassadeur de l'ONU pour cette cause, Leonardo DiCaprio a présenté lundi soir au Théâtre du Châtelet, à Paris, le documentaire de Fisher Stevens qu'il a produit sur ce sujet. Aux côtés de la Maire de Paris Anne Hidalgo et de la ministre de l'Environnement Ségolène Royal, il a averti : "le temps presse" pour sauver la planète.

Trois ans de tournage

"Le temps presse, la Terre a terriblement besoin de notre aide", a lancé l'acteur, applaudi avec enthousiasme par plusieurs centaines de personnes, dont les acteurs Marion Cotillard et Guillaume Canet et le réalisateur Wes Anderson, réunies au Théâtre du Châtelet pour la projection en avant-première française de "Before the Flood" ("Avant le Déluge"). Le film sortira au cinéma aux Etats-Unis et au Royaume-Uni vendredi avant une diffusion mondiale sur la chaîne National Geographic le 30 octobre.
"Avant le déluge" : la bande annonce

Dans ce documentaire signé Fisher Stevens, l'acteur et producteur, qui a  décroché cette année un Oscar pour son rôle dans "The Revenant", guide les spectateurs à travers le monde à la rencontre d'experts et de politiques afin d'exposer les enjeux du problème et les pistes vers des solutions.

Fisher Stevens a lui aussi suscité une salve d'applaudissements lorsqu'il a lancé en français, à propos de la candidature du climato-sceptique Donald Trump à la présidence des Etats-Unis : "ça c'est tragique !"

La réalisation du film a donné lieu à "un voyage incroyable de trois ans, qui m'a conduit, avec le réalisateur Fisher Stevens, aux quatre coins du monde, pour rassembler les preuves des impacts dévastateurs du changement climatique et poser la question de la capacité de l'humanité à résoudre ce qui pourrait être le problème le plus catastrophique auquel elle a jamais été confrontée", a déclaré Leonardo DiCaprio.

L'accord de Paris

Il s'est félicité que "près de 200 pays" aient conclu en décembre 2015 un accord pour réduire les émissions de gaz à effet de serre qui "ne va pas seulement améliorer notre environnement mais aussi nous mener à un 21e siècle  plus durable".

"Avant le déluge" : l'avant-première à Paris (17/10/2016)

Léonardo DiCaprio n'est pas un novice de la lutte contre le réchauffement climatique. Il "est engagé depuis 20 ans dans la cause climatique et dans la cause de l'environnement", a souligné Ségolène Royal, présidente de la COP21.

Elle a exprimé l'espoir que l'acteur, qui avait participé à la COP21, "pourra également venir à la COP22 à Marrakech" en novembre, "parce que c'est par le film, la culture, le talent, les images qu'on peut véhiculer l'éducation à l'environnement et le combat pour le climat".

"Au-delà de la volonté politique (...) il faut de la mobilisation citoyenne", a souligné de son côté Anne Hidalgo. "Changer les mentalités, changer nos comportements (...) ça demande beaucoup d'efforts", et "le cinéma est un vecteur extraordinaire pour faire comprendre et aider à ce changement de mentalités", a-t-elle estimé.