"Latifa, le coeur au combat" : la lutte pour la paix d'une mère en deuil

Par @Culturebox
Mis à jour le 02/10/2017 à 15H04, publié le 30/09/2017 à 10H55
Latifa au coeur du combat © Photo Haut et Court

Sur grand écran, portrait d'une combattante pour la paix : Latifa Ibn Ziaten est la mère d’Imad, militaire français assassiné en 2012 par le terroriste Mohammed Merah. Le documentaire "Latifa, le coeur au combat" d’Olivier Peyon et Cyril Brody éclaire son parcours au moment où a lieu, pour cinq semaines, le retentissant procès Merah au Palais de Justice de Paris.

La note Culturebox

4
4/5
Le documentaire montre le combat d'une mère en deuil. Les réalisateurs Olivier Peyon et Cyril Brody ont suivi Latifa avec leur caméra, pendant un an. Latifa Ibn Ziaten ne cesse, depuis cinq ans, de parcourir la France à la rencontre de jeunes collégiens, lycéens et prisonniers. La façon dont elle s'adresse aux jeunes est émouvante, Latifa n'a pas peur d'affronter toutes les questions et les angoisses de ces adolescents défavorisés. Elle les encourage à refuser l'endoctrinement des terroristes, sur internet et dans leur vie quotidienne.
Avec son association "Imad-Ibn-Ziaten" pour la jeunesse et pour la paix", elle ne ménage pas sa peine pour que son drame ne se reproduise pas. Imad, son fils militaire a été assassiné en 2012 par le terroriste Mohammed Merah. Un combat qui se heurte parfois à des obstacles : au Maroc on la voit impuissante face à l'organisation rigide et protocolaire d'un évément sportif qui l'empèche d'approcher des jeunes qu'elle souhaitait rencontrer.

Reportage : L. Nahon / J-M. Mier / P. Conte / C. Pary / R. Torregrosa / P. Guény

 

Le combat d'une vie pour la paix 

Depuis que Latifa ibn Ziaten a entamé ce périple dans les établissements scolaires et pénitentiaires pour désembrigader les jeunes de ce qu'elle appelle "la secte terroriste", sa sécurité est menacée tous les jours. Musulmane franco-marocaine, Latifa est née le 1er janvier 1960 à Tétouan au Maroc. Elle rejoint son mari en France en 1977. Ensemble, ils auront cinq enfants qu’ils élèveront paisiblement, jusqu’à ce 11 mars 2012.  
Imad le fils de Latifa © afp

Les balles de Mohamed Merah 

Latifa a pris connaissance des dernières minutes de la vie de son fils parachutiste, 30 ans, par les vidéos filmés par Mohamed Merah. Imad voulait vendre sa moto, il avait donné rendez-vous à Mohammed Merah sur un parking de Toulouse. C'est après avoir vérifié qu'Imad était bien militaire que Merah l'exécute et prend la fuite en scooter. 

Le documentaire sur Latifa a le mérite de nous faire comprendre comment le terroriste en est arrivé là. Comment de jeunes Français, se sentant exclus, l'ont pris pour modèle. Des images fortes et salvatrices alors que la peur d'un nouvel attentat fait désormais partie de notre quotidien. Au procès qui s'est ouvert au palais de justice de Paris, Latifa espère qu'Abdelkader Merah, le frère de Mohammed Merah, livre enfin la vérité. 

Interview : Elisabeth de Pourquery et Zidene Berkous

LA FICHE

Genre : Documentaire
Réalisateur : Olivier Peyon et Cyril Brody
Pays : France
Durée : 1h37
Sortie : 4 octobre 2017 

Synopsis : L’histoire de Latifa Ibn Ziaten est celle d’une mère devenue activiste. Quand son fils Imad est assassiné par un terroriste, Mohamed Merah, son monde bascule. Pourtant elle refuse de perdre espoir, et parcourt les villes de France dans un seul but : défendre la jeunesse des quartiers et combattre la haine avec la tolérance et l’écoute. Elle transforme ainsi chaque jour son destin singulier en un combat universel.