Festival de Douarnenez : l'histoire méconnue des Roms français

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 29/08/2013 à 16H46
Un peuple discriminé © France3 Culturebox

Connaissons-nous vraiment l’histoire des Roms, aussi appelés Tsiganes, Gitans ou manouches ? Le 36e festival de Douarnenez s'interroge sur leur place dans la société française. Discriminés par le Droit, considérés comme des citoyens de seconde zone, ils se battent pour être reconnus comme des Français à part entière.

reportage : Claire Louet, Martine Guilcher, Erwan Kermarrec et L'her Goulven 
S’il est une communauté mal connue, chassée pendant des siècles et qui reste encore aujourd’hui stigmatisée, c’est bien celle des Gens du voyage, composée en grande partie de Roms français. 
Cette population, estimée à un demi-million de personnes est mal perçue du fait de son nomadisme et de son mode de vie.
les Roms un peuple de nomade © France3 Culturebox
Les Roms sont arrivés en France au 15e siècle, ils n’ont jamais été acceptés. Persécutés, ils ont été internés dans des camps par les autorités françaises lors de la deuxième guerre mondiale et même exterminés par les Nazis dans le silence le plus total. Une page que peu d’historiens évoquent.
carnet anthropométrique © France3 Culturebox
En 1912, une loi sur « l’exercice des professions ambulantes et la circulation des nomades » les oblige à se munir d’un carnet anthropométrique. Un fichage qui permettra au gouvernement de Vichy de mieux les repérer, 6000 seront internés en France et 250 000 exterminés dans les camps nazis. Ils sont pourtant français.
une population fichée © France3 Culturebox
En 1969, une nouvelle loi leur impose un carnet de circulation à faire viser tous les 6 mois dans un commissariat ou gendarmerie. La communauté Roms française essaye de s’organiser pour dénoncer cette situation, mais les associations chargées de les défendre sont composées principalement de français sédentaires.
une nouvelle génération de Roms © France3 Culturebox
Ce n’est que récemment, qu’une nouvelle génération de Roms a pris son destin en main et a réussi à faire abroger cette loi discriminatoire. Une abrogation tardive puisqu’elle ne date que de 2012. 

Reportage : Jean-Pierre Lyvinvec, Martine Guilcher, erwan Kermarrex et L'her Goulven 
Pour autant les Roms français qui veulent garder leur mode de vie nomade, continuent de vivre en marge de la société. Le manque d’aire d’accueil dans les villes, les rend indésirables. La médiation des expulsions régulières de roumains crée une confusion dans l’esprit du grand public. Ils sont Français, et pourtant leur présence est inexistante dans nos livres d’Histoire.
 
Les roms français à travers l'Histoire © France3 Culturebox
Saluons le travail du festival de Douanenez qui en donnant la parole aux minorités permet de mieux les connaitre, de briser les tabous et peut-être un jour d'effacer les inégalités.

Festival de Douanenez du 23 au 31 Août 2013 
80 films, documentaires et fictions.Une traversée cinématographique pour comprendre la situation des Roms, Tsiganes et Voyageurs en France et Europe, mais aussi sur la mémoire, les internements, les migrations, la musique.

Jeudi 29 août – Voyageurs, la résistance juridique, l’arme du droit avec
Olivier Mailloux, Marc Béziat, Jean-Claude Peillex, Jérôme Weinhard
• Vendredi 30 août - Dissidences : Trans et Intersexe. Retour sur 20 années de
luttes avec Dannie Reynal, Dan Christian Ghattas, Maud-Yeuse Thomas,
Vincent Guillot
• Samedi 31 août - Rroms migrants, initiatives et résistances avec Colette Lepage,
Jean-Luc Le Drenn, Thérèse Lepretre, Jenica Teglas, Laurent Geslin
DÉBATS – CHAPITEAU – 18H / 19H45
• Samedi 24 - Ressorts de l’antitsiganisme, stratégies de luttes avec Saimir Mile,
Vasile Ionescu, Sasha Zanko, Gabi Jimenez, Jean-Arnaud Derens
• Dimanche 25 - Gens du voyage : une histoire française. Du carnet
anthropométrique aux réalités actuelles. Avec Vincent Nara Ritz, Milo Delage,
Raymond Gurême, Laurent El Ghozi
• Lundi 26 - De la mémoire aux politiques nationales d’aujourd’hui avec
Gerhard Baumgartner, Marie Christine Hubert, Ciprian Necula, Laurent Geslin
• Mardi 27 - La langue rromani: outil de communication et référence identitaire
avec Saimir Mile, Stefka Stefanova Nikolova, Kujtim Paçaku
• Mercredi 28 - Migrants économiques assignés à stigmatisation ethnique : le cas
de la France, une politique d’aberrations avec Dragomir Covaci, Mitko,
Olivier Peyroux, Alexandre Le Cleve
• Jeudi 29 - Dissidences : Trans et Intersexes. Normativité et violences médicolégales
avec Anaïs Bohuon, Janik Bastien Charlebois, Maud-Yeuse Thomas,
Karine Espineira, Ins A Kromminga, Catherine Florian
• Vendredi 30 - Femmes romni d’Europe, des engagements singuliers avec
Francine Schutt