Disparition du critique de cinéma Pierre Billard

Par @Culturebox
Mis à jour le 12/11/2016 à 15H40, publié le 12/11/2016 à 15H34
Ouvrages de Pierres Billard

Ouvrages de Pierres Billard

© DR

Le critique et historien du cinéma Pierre Billard, qui avait notamment créé le mensuel Cinéma et écrit différents ouvrages sur le 7e art, est mort jeudi à Paris à l'âge de 94 ans, a indiqué à l'AFP son fils Jean-Michel Frodon, confirmant une information du Monde.

Né le 3 juillet 1922 à Dieppe, Pierre Billard étudie la philosophie sous l'Occupation, suivant notamment les cours du philosophe et résistant Valentin Feldman (1909-1942), dont l'enseignement le marquera durablement, avant de consacrer le reste de sa vie au cinéma.

Juste après la guerre, il rejoint la société de distribution Procinex, lié au Parti communiste. Il joue ensuite un rôle très actif dans le mouvement des ciné-clubs dont il préside la Fédération à partir de 1952 tout en créant le mensuel Cinéma qu'il dirige pendant 15 ans, de 1952 à 1967.

Pierre Billard se lance ensuite dans la critique cinématographique, d'abord aux Nouvelles littéraires et à l'Express, puis au Point, hebdomadaire dont il est l'un des co-fondateurs, dans les années 70.

Auteur d'ouvrages de référence sur le cinéma

Parmi ses nombreuses activités, il participe à la célèbre émission "Le Masque et la Plume" sur France Inter et enseigne le cinéma à l'Institut d'études politiques (IEP) de Paris. Il est également l'auteur de plusieurs ouvrages dont des biographies de René Clair (1998) et de Louis Malle (2003).

En 1995, il publie "L'âge classique du cinéma français", conjointement avec le livre de son fils Jean-Michel Frodon, également critique de cinéma, "L'âge moderne du cinéma français" : ces deux ouvrages constituent un travail de référence sur l'histoire du cinéma français.

L'ancien président du festival de Cannes, Gilles Jacob, a rendu hommage à Pierre Billard, le qualifiant de "mentor, érudit, enseignant bienveillant et historien omniscient" sur son compte Twitter.