Décès de Robert Lamoureux

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 30/10/2011 à 09H18
Décès de Robert Lamoureux

Décès de Robert Lamoureux

© Culturebox

Le chansonnier, auteurs de films et de pièces de théâtre Robert Lamoureux, réalisateur du très populaire "Mais où est donc passée la 7ème compagnie?", est décédé samedi à l'âge de 91 ans. Le comédien et dramaturge était né le 4 janvier 1920.

Robert Lamoureux a joué la dernière fois au théâtre en 2000, dans sa pièce "Si je peux me permettre". Depuis, il se reposait dans sa résidence à Boulogne-Billancourt, où il écrivait des poèmes.
Robert Lamoureux a régné sur le comique populaire pendant plus d'un demi-siècle, d'abord comme chansonnier, puis comme auteur de films et de pièces de théâtre. Comédien de talent, Robert Lamoureux a été nommé trois fois aux Molière. Il connaîtra la consécration dans les années 1970, grâce aux aventures de la "7ème compagnie", mettant en scène les aventures de soldats français livrés à eux-mêmes pendant la débâcle de 1940 et qui surmontent tous les obstacles grâce au "système D".

Son décès a suscité de nombreuses réactions dont celle de Jean-Marie Bigard, très proche de Robert Lamoureux, qui s'est dit "bouleversé". "C'est comme si j'avais perdu une seconde fois mon papa, mais mon papa de scène cette fois-ci", a déclaré l'humoriste, qui dit lui avoir "tout piqué". "Depuis ma tendre enfance à l'école, dès que le prof avait le dos tourné, je montais sur le bureau pour faire des sketches de Robert Lamoureux", a ajouté Bigard. Pour lui, Robert Lamoureux est le "grand oublié" du spectacle humoristique: "on passe de Fernand Raynaud à Coluche en oubliant Robert Lamoureux".

Pierre Mondy, un des soldats de la "7ème compagnie" et ami du réalisateur, a rappelé que Robert Lamoureux était "une personnalité populaire. Son humour n'était jamais grossier. Il a toujours été une sorte de Titi Parisien. Sa tournure d'esprit était complètement Gavroche". "Robert était un formidable raconteur d'histoires simples au service du rire. Il y a un ton "Robert Lamoureux"comme il y a un ton "Audiard", a-t-il ajouté.