Décès d'Antoine Duhamel, compositeur de la BO de "Pierrot le Fou"

Par @Culturebox
Mis à jour le 11/09/2014 à 19H37, publié le 11/09/2014 à 17H31
Antoine Duhamel, compositeur, décédé le 11 septembre 2014 à 89 ans.

Antoine Duhamel, compositeur, décédé le 11 septembre 2014 à 89 ans.

© Tempei Kitani / Notimex / AFP

Le compositeur Antoine Duhamel, surtout connu pour ses musiques de films pour la Nouvelle Vague, est décédé à 89 ans dans sa maison familiale du Val-d'Oise, a annoncé sa famille jeudi.

Fils de l'écrivain Georges Duhamel et de l'actrice de théâtre Blanche Albane, Antoine Duhamel avait fait des études musicales et s'était imposé dans les années 60 comme le compositeur des jeunes cinéastes de la Nouvelle Vague, Jean-Luc Godard et François Truffaut.

De Godard, il disait avoir appris "comment on se sert de la musique". Il composa notamment celle de "Pierrot Le Fou".

Il avait travaillé aussi pour Truffaut (Baisers volés, La sirène du Mississipi, Domicile conjugal, L'enfant sauvage) et surtout Bertrand Tavernier, avec qui il avait noué une solide amitié. Il avait notamment composé la musique de "Que la fête commence" et "La mort en direct".
   
Il déplorait le peu de considération du 7e art pour les compositeurs

Il avait composé pour le cinéma jusque dans les années 2000, mais pris ses distances avec un art qui faisait, selon lui, trop souvent preuve de "négligence" vis-à-vis du compositeur, considéré comme "un carpette", disait-il.
   
Parallèlement, Antoine Duhamel composait des oeuvres concertantes et symphoniques, des opéras ("Ubu", "Quatre-vingt treize"), des mélodies et des chansons. (Des extraits de ses oeuvres sont consultables sur le portail de la musique contemporaine.)
   
Il avait fondé dans les années 80 une école de musique à Villeurbanne, ouverte au jazz, aux musiques traditionnelles, à la chanson et à la musique baroque, afin de combattre le cloisonnement.

Réactions

Pour Frédérique Bredin, présidente du Centre national du cinéma, Antoine Duhamel "s'inscrit dans la lignée des grands compositeurs de cinéma comme Nino Rota, Ennio Morricone, Bernard Herrmann, John Williams ou encore Philippe Sarde."
   
La Sacem, société des auteurs et compositeurs, rend hommage à "un musicien pluriel, compositeur prolifique et véritable homme-orchestre". Membre de la Sacem depuis 1957, Antoine Duhamel en a été administrateur pendant plusieurs années (1987-1994) et vice-président à deux reprises.