Will Smith et Margot Robbie, deux escrocs d'enfer dans "Diversion"

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Publié le 23/03/2015 à 16H59
Will Smith et Margot Robbie dans "Diversion" de Glenn Ficarra et John Requa

Will Smith et Margot Robbie dans "Diversion" de Glenn Ficarra et John Requa

© 2015 WARNER BROS. ENTERTAINMENT INC. AND RATPAC-DUNE ENTERTAINMENT LLC ALL RIGHTS RESERVED

Glenn Ficarra et John Requa signent leurs films à quatre mains depuis 2009 et "I Love You Philip Morris", suivi de "Crazy, Stupid, Love", deux opus remarqués. Une bonne impression renouvelée avec "Diversion", au croisement de la comédie et du thriller, qui voit le retour de Will Smith dans son registre de prédilection, au côté d'une somptueuse Margot Robbie, vue dans "Le Loup de Wall Street".

La note Culturebox
4 / 5                  ★★★★☆

De  Glenn Ficarra et John Requa (Etats-Unis), avec :  Will Smith, Margot Robbie, Rodrigo Santoro, Gerald McRaney, Adrian Martinez, Robert Taylor (II) - 1h45 - Sortie : 25 mars 2015

Synopsis : La relation entre un arnaqueur professionnel et une apprentie criminelle vient perturber les affaires de chacun, quand ils se recroisent quelques années après leur première rencontre. 
Diversion : la bande-annonce

Désorienter le spectateur

Racontant plusieurs arnaques et vols mis en place par une équipe sophistiquée, "Diversion" repose sur un scénario aux petits oignons. Glenn Ficarra et John Requa chopent le spectateur et ne le lâchent plus, l'emmenant exactement là où ils veulent, n'hésitant pas à le désorienter, notamment lors d'un final de haute volée, aux rebondissements incessants. Les idées de scénario, signées par les deux compères, fusent tout le long à un rythme soutenu.

Les deux cinéastes soignent particulièrement leurs images et tournent souvent dans des lieux luxueux, habités de personnage aux costumes chatoyants, la palme revenant à Margot Robbie extrêmement mise en valeur. Ils reviennent également souvent à des vues aériennes nocturnes sur de la Nouvelle-Orléans et Buenos Aires de toute beauté. Parvenir à renouveler ce genre de plan classique dans la tradition américaine est en soit une performance.
 

Will Smith et Margot Robbie dans "Diversion" de Glenn Ficarra et John Requa

Will Smith et Margot Robbie dans "Diversion" de Glenn Ficarra et John Requa

© 2015 WARNER BROS. ENTERTAINMENT INC. AND RATPAC-DUNE ENTERTAINMENT LLC ALL RIGHTS RESERVED/Frank Masi
L'unité dans la diversité

Sans faire l'apologie des pickpockets et de l'escroquerie, "Diversion" met sans sourciller le spectateur du côté de ses sympathiques arnaqueurs. Ce que d'aucuns n'hésiteront pas à taxer d'immoralité. Mais n'est-ce pas souvent le cas, de "L'Arnaque", à "Ocean 11" en passant par Butch Cassidy et le Kid" ? Le voyou sympathique est une figure récurrente du cinéma et fonctionne ici encore à merveille. Will Smith y est pour beaucoup, quant à Margot Robbie, très hitchcockienne, elle est à tomber.

Jouant à fond la carte du divertissement familial, "Diversion" est bourré d'humour, sans négliger certains moments dramatiques et de suspense. Notamment lors d'une formidable scène de paris successifs entre Smith et un joueur invétéré, au dénouement improbable, les cinéastes donnant les clés derrière une manipulation géniale et sophistiquée. Anthologique ! S'il y a plusieurs arnaques, le film n'en garde pas moins son unité. Glenn Ficarra et John Requa nous bluffent avec le plus grand des plaisirs.