"Vous n'avez encore rien vu" : Resnais n'en fait qu'à sa tête

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 15/05/2012 à 13H14
Sabine Azéma et Pierre Arditi dans "Vous n'avez encore rien vu"

Sabine Azéma et Pierre Arditi dans "Vous n'avez encore rien vu"

© F Comme Film

Projeté au dernier Festival de Cannes, le nouvel Alain Resnais a divisé et n'a rien remporté. Amoureux de théâtre, dont tous ses derniers films sont imprégnés, le cinéaste de 90 ans lui rend hommage comme dans une œuvre testamentaire. Gageons que cela ne sera pas la dernière

D'Alain Resnais (France), avec : Mathieu Amalric, Sabine Azéma, Anne Consigny, Pierre Arditi, Lambert Wilson, Hippolyte Girardot, Denis Podalydès, Anny Duperey, Michel Piccoli  - 1h55 - Sortie : 26 septembre.

Synopsis : Après sa mort, Antoine, homme de théâtre, fait convoquer chez lui tous ses amis comédiens ayant joué dans différentes versions de sa pièce Eurydice. Il a enregistré, avant de mourir, une déclaration dans laquelle il leur demande de visionner une captation des répétitions de cette pièce: une jeune troupe lui a en effet demandé l'autorisation de la monter et il a besoin de leur avis.

Sabine Azéma et Lambert Wilson invités du journal de France 2

Un film qui divise
A la sortie de la première projection à Cannes, des réactions très différentes (y compris au sein de l’équipe Culturebox sur place). De l’ennui ou de la magie ? Une brillante œuvre testamentaire ou un film très académique, sans relief ? A 90 ans, ce jeune homme se paie encore le luxe de créer du débat, en n’en faisant qu’à sa tête.

D'Alain Resnais (France), avec : Mathieu Amalric, Sabine Azéma, Anne Consigny, Pierre Arditi, Lambert Wilson, Hippolyte Girardot, Denis Podalydès, Anny Duperey, Michel Piccoli - 1h55 - Sortie : 26 septembre.   Lire la critique


Au théâtre ce soir
Si vous n’aimez pas le théâtre, passez votre chemin. De la première à la dernière minute ce « Vous n’avez encore rien vu » est un hommage au théâtre, à ses auteurs, ses comédiens, ses décors. Jamais Resnais ne cherche le réalisme.
Une pièce de Jean Anouilh, deux versions, trois comédiens pour chaque  rôle… Eurydice et Orphée sont triples. Tout est très joué, re-joué, surjoué parfois. Le film prend son temps, les textes se dégustent, on guette les variations des interprétations, d’un comédien à l’autre. C’est lent, grave et léger à la fois. Le montage d’Hervé de Luze est précieux dans sa subitilité.

"Vous n'avez encore rien vu" d'Alain Resnais

"Vous n'avez encore rien vu" d'Alain Resnais

© StudioCanal

Un brillant casting
Ne boudons pas notre plaisir, ces comédiens sont fameux. Quel bonheur de voir se rassembler Michel Piccoli, Denis Podalydes, Anne Consigny, Sabine Azéma, Pierre Arditi, Hyppolite Girardot, Mathieu Amalric, Lambert Wilson, Michel Vuillermoz et quelques autres encore.
La complicité de la bande de Resnais est palpable. L’amour n’est pas que dans le texte d’Anouilh, on le sent passer entre les comédiens et leur réalisateur. C’est du caviar !

Alain Resnais a remporté le Grand prix du 33e Festival de Cannes en 1980 pour "Mon oncle d'Amérique", et le Prix esceptionnel du jury au 62e Festival de Cannes en 2009, pour "Les Herbes folles".