"Transformers – The Last Knight" : les robots de l'espace chez le Roi Arthur

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Publié le 28/06/2017 à 09H54
"Transformers - The Last Knight" de Michael Bay

"Transformers - The Last Knight" de Michael Bay

© Paramount Pictures. All Rights Reserved. HASBRO, TRANSFORMERS, and all related characters are trademarks of Hasbro. / Paramount Pictures/Bay Films

Comme de coutume réalisé par Michael Bay et coproduit avec Steven Spielberg, le cinquième "Transformers" confirme le rythme en dents de scie des films de la franchise. Soit un opus réussi sur deux. Le premier était une bonne surprise, le deuxième décevant, le troisième retrouvait le punch, le quatrième se perdait dans la confusion et ce nouvel épisode reprend du collier.

La note Culturebox

3
3/5

Bataille médiévale

Comme le film précédent, "The Last Knight" (Le Dernier chevalier) s’ouvre sur une scène du passé se déroulant sur Terre. C’était une séquence préhistorique avec des dinosaures dans "L’Age de l’extinction", c’est une bataille médiévale dans ce nouvel épisode. Spectaculaire et réussie, elle introduit un des thèmes majeurs de la franchise jusqu’alors effleuré. Celui de l’ordre chevaleresque dont relèvent ces robots extraterrestres exilés sur Terre, devenue le champ de bataille de deux factions antagonistes : les Autobots et les Décepticons.
"Transformers - The Last Knight" : la bande annonce

La connexion est bien amenée et apporte une dimension mythologique aux Transformers en les reliant aux Chevaliers de la Table ronde. Sympa. Si Mark Walhberg reprend du service, après la démission de Shia LaBeouf, il se fait voler la vedette par la guest star Anthony Hopkins qui interprète un professeur d’Oxford, seul initié au mystère caché derrière les légendes arthuriennes, auquel est lié le secret des Transformers.

"Transformers - The Last Knight" de Michael Bay

"Transformers - The Last Knight" de Michael Bay

© Andrew Cooper

L’impact Imax

Cette intrigue "qui trouve sa source dans le comic book "Transformers", et dans le film d’animation de Shin Nelson ("Les Transformers : le film", 1986) n’est malheureusement pas assez creusée, au profit de sous-intrigues de peu d’intérêt, comme celle de la fillette qui n’apporte rien au récit", précise Corentin Maignien, spécialiste de la franchise. Mais le personnage est nécessaire pour toucher le jeune public. Les autres sont des faire-valoir, sauf Hopkins qui tire son épingle du jeu  Quant au reste, ça se transforme, ça se bastonne et explose à tout va. Les lois du genre. 

"Transformers - The Last Knight" de Michael Bay

"Transformers - The Last Knight" de Michael Bay

© Paramount Pictures. All Rights Reserved. HASBRO, TRANSFORMERS, and all related characters are trademarks of Hasbro. © 2017 Hasbro. All Rights Reserved.

L’atout majeur, au-delà de la dimension spectaculaire et divertissante, réside dans la technique. Les effets spéciaux, leur design et réalisation, correspondent à un blockbuster de cette taille, mais atteignent un impact visuel époustouflant en relief avec le procédé Imax. La définition extrême de l’image sur grand écran sert la conception complexe et précise des plans. Car il s’agit d’un vrai relief, tourné à deux caméras Imax, au plus haut niveau de pixélisation, et non d’un énième gonflage par ordinateur d’une image tournée en 2D. Plein les mirettes !

"Transformers - The Last Knight" : affiche américaine

"Transformers - The Last Knight" : affiche américaine

© Paramount Pictures

LA FICHE

Science-fiction de Michael Bay (Etats-Unis),  Avec : Mark Wahlberg, Laura Haddock, Anthony Hopkins, Isabela Moner, Stanley Tucci, Josh Duhamel, Santiago Cabrera, Jerrod Carmichael  - Durée : 2h29 - Sortie : 28 juin 2017

Synopsis : Humains et Transformers sont en guerre. Optimus Prime n’est plus là… La clé de notre salut est enfouie dans les secrets du passé, dans l’histoire cachée des Transformers sur Terre. Sauver notre monde sera la mission d’une alliance inattendue : Cade Yeager, Bumblebee, un Lord anglais et un professeur d’Oxford. Il arrive un moment, dans la vie de chacun, où l’on se doit de faire la différence. Les victimes deviendront les héros. les héros les méchants. Un seul monde survivra : le leur… ou le nôtre.