"Tip Top", l'enquête déjantée d'Isabelle Huppert et Sandrine Kiberlain

Par @pygrenu Rédacteur en chef de Culturebox
Mis à jour le 09/09/2013 à 10H18, publié le 09/09/2013 à 10H17
Sandrine Kiberlain et Isabelle Huppert dans "Tip Top"

Sandrine Kiberlain et Isabelle Huppert dans "Tip Top"

© Rezo Films

Vous allez l’adorer ou le détester. Ce "Tip Top", que ses deux actrices principales s’emploient à dynamiter, sort vraiment des sentiers battus. Serge Bozon, son réalisateur, occupe une place à part dans le cinéma français : "Mods" et "La France" portaient déjà les signes d'un goût pour la loufoquerie et le non-respect des codes. Il confirme ici. Pour le meilleur et pour le pire.

Film français de Serge Bozon – Avec Isabelle Huppert, Sandrine Kiberlain, François Damiens et Samy Naceri – Durée : 1h46 – Sortie le 11 septembre 2013

L’histoire : Deux inspectrices de la police des polices débarquent dans un commissariat de province pour enquêter sur la mort d’un indic d’origine algérienne. Les deux femmes ont des tempéraments très différents : la première est violente, adepte des relations sado-masochistes, la seconde est plus discrète, peu sûre d’elle… et voyeuse ! Huppert-Kiberlain-Damiens.
Un trio pareil aurait pu se retrouver à l'affiche d'une comédie classique et grand public. Mais nous en sommes loin : ce film surprenant, bancal, foutraque, ne revendique aucun souci de réalisme dans le jeu des acteurs ou la crédibilité des situations. Serge Bozon a fabriqué un OVNI qui ne va laisser personne insensible. On va détester ou adorer !

A mettre au crédit de ce film, quelques images que les historiens du cinéma pourront ressortir dans des dizaines d’années, en se frottant la tête… Celle-ci, par exemple : le visage d’Isabelle Huppert couvert de coupures et d’hématomes, un filet de sang lui coule sur l’arête du nez, sa langue récupère avec gourmandise chaque goutte qui tombe ! Un état dans lequel elle passera un bon tiers du film après un rapport sexuel ultra-violent avec son mari, incarné par Samy Naceri.
Isabelle Hupert dans "Tip Top" © Rezo Films
Dans l’ombre de cette grande actrice déchaînée, capable d’une autodérision exceptionnelle, Sandrine Kiberlain n’est pas mal non plus, en nunuche, mal dans sa peau, victime de son penchant pour le voyeurisme. François Damiens est un cran en dessous. L’acteur belge – que l’on adore – est finalement plus « remarquable » lorsqu’il fait dérailler une comédie classique que lorsque tout le monde est au diapason du délire.
Sandrine Kiberlain dans "Tip Top" © Rezo Films
Au-delà des acteurs, l’image est assez vilaine, le scénario, euh… quel scénario ? « Librement adapté » d’un roman de Bill James, il n’a pas grande importance. Le film d’achève aussi brutalement qu’il a commencé, laissant le spectateur en pleine campagne… Et pourtant, ce « Tip Top » déjanté contient des moments de cinéma qui méritent le déplacement, essentiellement lié aux deux actrices qui portent le film. De là à considérer que Serge Bozon réinvente le genre comique, il y a un grand pas… On ne criera pas donc pas au génie, l’impression d’un court-métrage rallongé, rapiécé, reste vivace. Mais certaines scènes sont potentiellement cultes. Douloureux ou jubilatoire ce « Tip Top » est assurément inoubliable!