"Snow Therapy" : avalanche de doute sur une famille

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Publié le 26/01/2015 à 16H47
"Snow Therapy" de Ruben Östlund

"Snow Therapy" de Ruben Östlund

© Plattform Produktion / Essential Film

Projeté dans le cadre de la sélection "Un certain regard" l'an dernier à Cannes, "Snow Therapy", du Suédois Ruben Östlund, y a remporté le Prix du jury présidé par le réalisateur et acteur argentin Pablo Trapero. Drame psychologique autour d'une famille en danger, le film n'est pas non-plus dénué de touches d'humour, même s'il est plutôt… glaçant.

La note Culturebox
3 / 5                  ★★★☆☆

De Ruben Östlund (Suède/Danemark/France/Norvège), avec : Johannes Bah Kuhnke, Lisa Loven Kongsli, Clara Wettergren, Vincent Wettergren, Kristofer Hivju, Fanni Metelius - 1h58 - Sortie : 28 janvier 2015

Synopsis : Une famille suédoise passe quelques précieux jours de vacances dans une station de sports d’hiver des Alpes françaises. Le soleil brille et les pistes sont magnifiques. Mais lors d’un déjeuner dans un restaurant de montagne, une avalanche vient tout bouleverser. Les clients du restaurant sont pris de panique, Ebba, la mère, appelle son mari Tomas à l’aide tout en essayant de protéger leurs enfants, alors que Tomas, lui, a pris la fuite ne pensant qu’à sauver sa peau… Toutefois, l'avalanche s'arrête net au pied de l'établissement. L'attitude de Tomas va bouleverser sa relation de couple et le regard de leurs deux enfants sur leurs parents. 
"Snow Therapy" : la bande-annonce

Trauma

Ruben Östlund ne s'était jusqu'à présent guère fait remarquer, sinon par "Play" (2011), qui lui avait valu le Prix du meilleur réalisateur au Festival de Tokyo. "Snow Therapy" participe par ailleurs à la course aux Oscars dans la catégorie Meilleur film étranger. Centré autour de la famille, sujet oh combien présent dans le cinéma américain, ceci explique sans doute cela, du moins en partie.

Unie, aimante, la famille suédoise du film vole en éclat suite au geste malencontreux de Tomas, mettant à jour sa lâcheté et remettant en cause son rôle de père protecteur. Les vacances idylliques deviennent un véritable calvaire.  Ebba, son épouse, ne cesse de ressasser cette histoire devant leurs amis ou touristes de passage, alors que les enfants perdent confiance, craignant le divorce de leurs parents. C'est un véritable procès en inquisition que subit Tomas qui refuse de reconnaître les faits.

Clara Wettergren, Johannes Bah Kuhnke, Lisa Loven Kongsli, Vincent Wettergren dans "Snow Therapy" de Ruben Östlund

Clara Wettergren, Johannes Bah Kuhnke, Lisa Loven Kongsli, Vincent Wettergren dans "Snow Therapy" de Ruben Östlund

© Alamode Film
Ritualisation

Mensonge ou refoulement de son acte odieux ? C'est clairement la première interprétation qui prend le dessus. Même devant la petite vidéo qu'a tournée Ebba lors de l'accident, son époux fuit la réalité. Car jusqu'alors, tout fonctionnait comme sur des roulettes. Ruben Östlund organise son film en quatre parties, scandées comme autant de journée de ski, très ritualisées, avec le lever, les remontées mécaniques, les descentes, le retour à l'hôtel à travers un interminable couloir doté d'un tapis roulant, la sieste, jusqu'au sempiternel brossage de dents qui clôt chaque journée.

Ce parti-pris de mise en scène est également rythmé par les coups de canon qui déclenchent des avalanches "contrôlées".  Le cinéaste filme avec recul la déconfiture de ce couple en crise, à la manière d'un entomologiste, comme pour en faire un cas d'école. Ce qui aurait pu se limiter à un drame psychologique est traversé par une dramatisation qui vire au suspense quant au devenir du couple avec les révélations successives d'Ebba. L'humour intervient notamment quand leurs amis Mats et Fanni les rejoignent, et les ridicules tentatives de repêchages de Tomas par le premier. Une étude de mœurs où, si ce n'est pas le ciel qui leur tombe sur la tête, l'avalanche qui s'abat sur Tomas et Ebba révèle des crevasses jusqu'ici bien enfouies.