Refroidis par "Le secret de l'Etoile du Nord" !

Par @Culturebox
Mis à jour le 09/12/2013 à 11H57, publié le 09/12/2013 à 11H29
Extrait de l'affiche du "Secret de l'Etoile du Nord"

Extrait de l'affiche du "Secret de l'Etoile du Nord"

© Polyband

Parmi les nombreux films surfant sur la période de Noël, ce "Le secret de l'Etoile du Nord" norvégien ne tire pas son épingle du jeu.

Conte de Noël fantastique de Nils Gaup (Norvège) - Avec Vilde Zeiner, Anders Baasmo Christiansen, Agnes Kittelsen - Durée : 1h22 Sortie : 11 décembre

Synopsis : 
Un homme au cœur noir, jaloux de son cousin le roi, désire lui voler le pouvoir et régner à son tour sur un pays du Nord, très froid et très lointain. Pour réaliser ce sombre dessein, il sallie avec une redoutable sorcière et la fille, tout aussi cruelle et mauvaise, de cette dernière. Ensemble, ils parviennent à ensorceler Boucle d’Ange, la fille du roi, et à la faire disparaître. Fou de douleur et de désespoir, le roi maudit l’Etoile du Nord, qui brille à sa fenêtre, car il pense qu’elle est responsable de son malheureux destin. Aussitôt, l’étoile du Nord disparaît des cieux qui surplombent le royaume. Celui tombe dans le froid glacial et l’obscurité. Le roi prend conscience de sa terrible erreur, mais il ne peut plus rien faire : seul un cœur pur et innocent pourra partir à la recherche de l’étoile du Nord, et la ramener. Un cœur pur, comme celui de Boucle d’Ange, par exemple…

Ce « Secret de l’Etoile du Nord » n’est pas un film impérissable. Les décors et les costumes sont très kitch, les personnages jouent faux, et le scénario, exagérément naïf, ne rend pas hommage au très beau conte scandinave dont il est tiré.

Pour les plus de 10 ans, en particulier, c’est même franchement raté. On s’ennuie, c’est ringard, la musique est un chef d’œuvre de clichés pompiers, les effets spéciaux semblent avoir 20 ans d’âge, et les doublures françaises sonnent toutes plus mièvre les unes que les autres.

Le secret de l'Etoile du Nord © Moskus Film

Pour les enfants, c’est une autre histoire. Et il faut réellement un regard sans malice pour apprécier l’ouvrage de Nils Gaup. Mais n’est-ce pas finalement le but de ce film, réalisé pour les 4 ans et plus ? Quand, au beau milieu de la projection, vous entendez une voix cristalline de petite fille s’exclamer, pendant une séquence enneigée et plutôt silencieuse : « Ooooooh, maman, c’est TELLEMENT merveilleux ! », vous vous dites que ça ne peut pas être totalement mauvais. Quand, en rentrant le soir à la maison, votre petit garçon vous dit « Maman, c’était trop super ce film », vous convenez avec vous même qu’il doit bien avoir des qualités, le film en question, puisqu’il a au moins réussi à toucher sa cible.

Le secret de l'Etoile du Nord. © Moskus Film

Alors, en réfléchissant bien, et je confesse ici que j’ai dû me creuser la tête, le Secret de l’Etoile du Nord a au moins le mérite de faire comprendre aux petits que l’on peut être riquiqui (comme le lutin qui devient l’ami de Boucle d’Ange) et pourtant efficace, que l’on peut avoir une grosse voix et être très poilu (comme l’espèce de nounours moumouteux de la grotte, à l’intérieur duquel le comédien a dû mourir de chaud pendant les prises) et gentil quand même, que le vent ça souffle fort, et que tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. Et puis, aussi, que les papas et leurs enfants ne sont pas faits pour être séparés, et que les freluquets moustachus et les sorcières à décolleté plongeant  font rarement bon ménage. Bon. What else ?