"My Old Lady" : rencontres anglo-saxonnes à Paris avec Kevin Kline

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Publié le 05/05/2015 à 16H05
Kevin Kline et Maggie Smith dans "My Old Lady de Israel Horovitz

Kevin Kline et Maggie Smith dans "My Old Lady de Israel Horovitz

© 2014 Ascot Elite Filmverleih GmbH

Pour son premier long métrage, Israel Horovitz s'est dit que l'on n'était jamais aussi bien servi que par soi-même. Il adapte sa propre pièce "Ma chère Mathilde" (joué à Paris en 2008 avec Line Renaud), tant pour le script que la réalisation. Il a concocté pour ce faire un beau trio d'acteurs, Kevin Kline, Kristin Scott Thomas et Maggie Smith. Sans oublier Paris, personnage à part entière du film.

La note Culturebox
3 / 5                  ★★★☆☆

De Israel Horovitz (Etats-Unis/France), avec : Kevin Kline, Maggie Smith, Kristin Scott Thomas, Dominique Pinon, Noémie Lvovsky, Stéphane Freiss, Stéphane De Groodt -  1h42 - Sortie : 6 mai 2015

Synopsis : Mathias, la cinquantaine, new-yorkais, divorcé et sans ressources, débarque à Paris pour vendre la maison qu'il a héritée de son père. Il découvre alors que ce magnifique hôtel particulier du Marais est habité par une vieille dame de 92 ans, Mathilde, et sa fille, Chloé. Un hôtel particulier que Mathilde a placé il y a bien longtemps en viager, coutume typiquement française que ne comprend évidemment pas cet Américain pragmatique, qui, non seulement se retrouve en plus à devoir payer une rente. 

"My Old lady" : la bande-annonce
 

Paris, Paris !

Dramaturge et metteur en scène renommé Israel Horovitz s'essaye pour la première fois derrière la caméra et cela lui va plutôt assez bien. Si "My Old Lady" n'a rien de révolutionnaire, le scénario ne manque pas d'originalité sur le sujet de la rencontre entre deux cultures, anglo-saxonne et française, au cœur-même de la capitale, autour d'un viager, procédure immobilière typiquement hexagonale, introduction à l'éducation d'un Américain à nos us et coutumes, prétexte à plus d'un quiproquo.

Une des motivations de Israel Horovitz pour réaliser son film était de tourner à Paris, ville qu'il aime, où il a vécu une partie de sa vie et où nombre de ses pièces ont été jouées. Au vu du résultat, le défi est bien relevé, même s'il valorise le cliché de la ville romantique, avec ses bords de seine, Notre-Dame et le quartier du Marais. Son magnifique hôtel particulier a quant à lui été filmé dans le quartier des Gobelins. Des images à destination du public international, mais qui ne déplairont pas aux nationaux, tant elles sont pleines d'atmosphère.

Kristin Scott Thomas et Kevin Kline dans "My Old Lady" de Israel Horovitz

Kristin Scott Thomas et Kevin Kline dans "My Old Lady" de Israel Horovitz

© 2014 Ascot Elite Filmverleih GmbH

 

Un casting aux petits oignons

Si Paris joue un rôle prépondérant, Kevin Kline, d'origine anglaise, campe à merveille le rôle de Mathias, New-Yorkais pure sucre, divorcé, solitaire, un rien misanthrope, qui reçoit l'héritage de son père, avec lequel il a rompu de longue date, comme un cadeau empoisonné, surtout quand il apprend être redevable d'une rente à vie à l'actuel propriétaire. Maggie Smith est parfaite en vieille dame très digne, à cheval sur la régularité de son rythme de vie, et à la longévité sans fin. Quant à Kristin Scott Thomas, qui avait annoncé renoncer à sa carrière, elle confirme son charme et sa classe très british, passant d'une humeur massacrante, à un contact allant en s'adoucissant.

Dominique Pinon, en agent immobilier un rien fantasque, et Noémie Lvovsky, en femme médecin pleine d'humour, complètent le casting, côté français. L'ensemble est d'un charme indéniable et le script parsemé de relances bien concoctées. Israel Horovitz joue la carte des plans séquences, en accord avec ses origines théâtrales, donnant l'occasion aux comédiens de pleinement valoriser leurs scènes et leur jeu. "My Old Lady" change quelque peu de la pièce originale, donnant plus de place au personnage de Chloé (Scott Thomas). Aucunement identifiable à du théâtre filmé, le film est aussi un récit initiatique où tous les protagonistes seront amenés à changer avec humour et sensibilité. De la belle ouvrage.