"Mr et Mme Adelman" : Nicolas Bedos et Dora Tillier inventent la comédie d'amour

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Mis à jour le 06/03/2017 à 01H09, publié le 05/03/2017 à 10H42
Doria Tillier et Nicolas Bedos dans "Monsieur et Madame Adelman" de Nicolas Bedos

Doria Tillier et Nicolas Bedos dans "Monsieur et Madame Adelman" de Nicolas Bedos

© Les Films Du Kiosque – Christophe Brachet

Nicolas Bedos assure qu’il porte en lui "Mr et Mme Adelman" depuis 15 ans et que le passage à l’acte s’est concrétisé grâce à la rencontre avec sa compagne Dora Tillier qui cosigne le scénario. Si cette équation se retrouve dans le film, pas question de la décrypter. Ce premier long métrage traite de la création dans son rapport à l’intime, sujet bien plus universel, avec une vraie valeur cinéma.

La note Culturebox

5
5/5

Femme de…

Ce qui aurait pu accoucher d’une comédie romantique de plus se révèle un nectar. Si Nicolas Bedos s’attribue la réalisation et les dialogues de "Mr et Mme Adelman" (c’est l’orthographe du titre au générique), il partage la paternité de ce joyau avec Doria Tillier, avec laquelle il signe le scénario et à qui il offre le rôle principal en or, endossé avec une perspicacité de tous les instants. Une performance remarquable étalée sur 45 années. C’est elle le sujet du film. Elle élève son mari au rang de centre de gravité de sa vie, en racontant les vicissitudes du grand homme, Prix Goncourt et Académicien. L’épilogue frappera d’un coup de théâtre génial le film, dans lequel s’engouffre toute la puissance des femmes de l’ombre, "les femmes de" ; mais motus…
"Monsieur et Madame Adelman" : la bande annonce

Un homme, une femme, se réalisent grâce à l’une, grâce à l’autre, parce que c’était elle, parce que c’était lui. On se croirait dans un roman de gare. Et ce n’est pas le moindre des charmes du film de nous y faire croire, tout en parsemant leur parcours d’embûches des plus incongrues, dans leurs approches inappropriées mutuelles, leurs loupages réciproques, leurs retrouvailles improbables,… répartis sur 45 ans de vie commune. C’est à une véritable saga qu’invite "Mr et Mme Adelman" qui pourrait très bien faire l’objet d’une série, comme est de mise selon les codes narratifs en vogue. Mais que Nicolas Bedos et Dora Tilliez ont l’élégance de rassembler dans un film. Parce que c’est du cinéma. C’est autre chose.

Reportage : N. Hayter / y. Moine / E. Piquereau / S. Ripaud

Impertinence

Il est tellement rare de voir de telles qualités cinématographquies dans le cinéma français que quand elles se vérifient, on les identifie au savoir-faire américain. De ce point de vue, la réalisation est d’une beauté visuelle à couper le souffle. Le milieu bourgeois dans lequel elle évolue ne laisse aucune place à l’approximation et renvoie à la fascination qu’il peut susciter, très présent dans la tradition cinématographique. Le découpage en chapitres avec intertitres fait écho au thème littéraire du film avec ironie. L’on sent la source d’un Lubitsch ou d’un Wilder dans l’élégance avec laquelle "Mr et Mme Adelman" traite de sujets peu coutumiers, voire tabous ou scabreux : l’inceste psychologique d’un père avec sa fille, la judéité fantasmée de l’écrivain, la jalousie paranoïaque, la culpabilité, l’imposture narcissique… Cela ferait beaucoup si l’écriture et le style n’étaient pas d’une telle fluidité.

Nicolas Bedos et Doria Tillier dans "Monsieur et Madame Adelman" de Nicolas Bedos

Nicolas Bedos et Doria Tillier dans "Monsieur et Madame Adelman" de Nicolas Bedos

© Les Films Du Kiosque – Christophe Brachet
On l’a souvent dit ici, le cinéma français se montre d’une créativité surprenante, soutenue par une diversité confondante, depuis la rentrée de septembre. Avec des films tels que "Frantz", "Ma Loute", "Nocturama", "Divines", "Les derniers parisiens" (sans parler des coproductions comme "Elle") et bientôt "Grave" (le 15 mars)… "Mr et Mme Adelman" s’inscrit dans cette joyeuse continuité  impertinente, d’autant plus juste qu’elle ne renvoie à aucune unité de ton, de genre, de filiation, de sujet, ou de traitement. Comme une génération spontanée qui rappelle l’inventivité constante que se doit d’être le cinéma pour exister, pérenniser. Un bain de jouvence toujours renouvelé. Eternel.     
"Monsieur et Madame Adelman" : l'affiche

"Monsieur et Madame Adelman" : l'affiche

© Le Pacte

LA FICHE

Comédie dramatique de Nicolas Bedos (France) - Avec : Doria Tillier, Nicolas Bedos, Denis Podalydès, Pierre Arditi, Antoine Gouy, Christiane Millet, Zabou Breitman, Julien Boisselier - Durée : 2h00 - Sortie: 8 mars 2017

Synopsis : Comment Sarah et Victor ont-ils fait pour se supporter pendant plus de 45 ans ? Qui était vraiment cette femme énigmatique vivant dans l'ombre de son mari ? Amour et ambition, trahisons et secrets nourrissent cette odyssée d'un couple hors du commun, traversant avec nous petite et grande histoire du dernier siècle.