"Message from the King" : polar entre Afrique du Sud et Los Angeles

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Publié le 08/05/2017 à 18H57
Chadwick Boseman dans "Message from the King" de Fabrice Du Welz

Chadwick Boseman dans "Message from the King" de Fabrice Du Welz

© The Jokers / Les Bookmakers

Issu de la talentueuse école belge, Fabrice du Welz s’est surtout illustré dans les films de genre, thrillers et fantastiques ("Calvaire", "Colt 45"). Son savoir-faire lui ouvre les portes d’une production ambitieuse avec "Message from the King", un thriller cosmopolite, qui tire parti d’un Los Angeles peu vu à l’écran, mais dont le sujet est rabattu.

La note Culturebox

3
3/5

L. A. Confidential

Quand on dit Los Angeles, viennent à l’esprit Hollywood, Sunset Boulevard, Beverly Hills, Muholand Drive, villas avec piscine, les quartiers huppés des stars et de la jet set. Ce n’est pas ce monde-là que va explorer Jacob King, tout frais débarqué de Cap Town (Afrique du Sud) à la recherche de sa sœur immigrée aux Etats-Unis qui l’a appelé au secours, se sentant menacée. Il se retrouve sans le sous dans un hôtel minable, décentré dans une ville tentaculaire, paradoxalement oppressante de par sa vaste étendue.
"Message from the King" : la bande annonce

Situé à L. A., l’identification de "Message to the King" à un film américain est presque pavlovienne. Cela serait aller vite en besogne, tant la mise en scène et en images de Fabrice du Welz ne collent pas aux canons du genre. Une tonalité sombre et violente prend le dessus, par rapport au traitement habituel du cinéma américain, en se distinguant d’un traitement souvent impersonnel.

Chadwick Boseman dans "Message from the King" de Fabrice Du Welz

Chadwick Boseman dans "Message from the King" de Fabrice Du Welz

© The Jokers / Les Bookmakers

En terre étrangère

Mais l’intrigue, passablement passe-partout, ne semble qu’un prétexte à développer une forme quasi-documentaire sur un monde étranger vu par un étranger. Un point de vue défendable, mais qui ne pallie pas à un manque de dramaturgie. La charge affective de l’enquête, compte tenu du lien entre le frère et la sœur, tente bien de combler le vide, mais elle est désamorcée par une progression classique : confrontation avec un gang protecteur d’un sénateur véreux, compromission lors d’une partie fine qui a mal tournée, corruption politique…

La conviction des acteurs n’est pas en jeu, Chadwick Boseman est tout en puissance et en nuances, de plus la présence d’Alfred Molina fait plaisir à voir. Le parti-pris filmique va aussi au bénéfice du film, mais le scénario sent un peu le réchauffé.

"Message from the King" : l'affiche française

"Message from the King" : l'affiche française

© The Jokers / Les Bookmakers

LA FICHE

Thriller de Fabrice Du Welz (Etats-Unis / Grande-Bretagne / France / Belgique) - Avec :  Chadwick Boseman, Luke Evans, Teresa Palmer  - Durée : 1h42 - Sortie : 10 mai 2017
Interdit au moins de 12 ans avec avertissement

Synopsis : En provenance de Cape Town, Jacob King débarque à Los Angeles à la recherche de sa sœur disparue. Avec un billet retour pour l’Afrique du Sud sept jours plus tard, et 600 dollars en poche. Avec un billet retour pour l’Afrique du Sud sept jours plus tard, et 600 dollars en poche. Au bout de 24 heures, il découvre que sa sœur est morte dans des circonstances étranges, avec une brutalité suspecte…