"Manglehorn" : le serrurier Al Pacino cherche la clé de l'amour

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Publié le 02/06/2015 à 10H17
Al Pacino dans "Manglehorn" de David Gordon Green

Al Pacino dans "Manglehorn" de David Gordon Green

© The Jokers / Le Pacte

Du réalisateur David Gordon Green, l’on se souvient de cet ovni qu’était "Prince of Texas", sur deux compères nettoyant les routes américaines, avec deux inconnus. Cette fois, il s’offre Al Pacino et Holly Hunter ("O Brother") dans une comédie dramatique intimiste, sur un solitaire en mal d’amour. Présenté à La Mostra de Venise, le film n’en reste pas moins mineur.

La note Culturebox
2 / 5                  ★★☆☆☆


Pacino effacé

Deux films en un mois avec Al Pacino. "Manglehorn" fait suite à "The Humbling", de Barry Levinson, sur un acteur en quête d’une pièce et d’amour. Dans son nouveau film, il n’est plus comédien, mais un homme lambda, serrurier, mais toujours à la recherche de l’amour, obsédé par la perte de sa dulcinée perdue. Si Pacino ne démérite pas, on se demande bien ce qu’il fait là.


Etonnant de voir Pacino dans deux films de suite, où il est effacé. Dans "The Humbling", il était toutefois dans ce rôle de comédien célèbre en recherche d’une nouvelle carrière. Ce n’était pas la première fois qu’il incarnait un comédien à l’écran. Toutefois, des points communs existent entre "The Humbling" et "Manglehorn", puisque l’on a affaire à deux hommes en détresse, le premier avec sa carrière, le second, avec sa vie. Les deux se rejoignent.
 

"Manglehorn" : la bande-annonce

 

En manque d’Al Pacino

Le résultat, dans un cas comme dans l’autre, est décevant. On se moque totalement du destin du personnage. Ce n’est pas du fait de l’interprétation de Pacino, mais du film, "Manglehorn", auquel on ne s’identifie aucunement. En raison d’une mise en scène qui ne joue pas en faveur du personnage. Pacino a beau faire preuve d’implication, l’on n’y croit guère.

En résumé, un film ambitieux, sur un personnage impersonnel issu de la société que l'on connaît, qui rate sa cible. Avec un grand acteur qui rame dans sa prestation. Cela fait longtemps que Al Pacino n’est pas apparu dans un grand film. Il nous manque. Rendez-nous Pacino !
 

Al Pacino et Holly Hunter dans "Manglehorn" de David Gordon Green

Al Pacino et Holly Hunter dans "Manglehorn" de David Gordon Green

© The Jokers / Le Pacte

Manglehorn 

De David Gordon Green (Etats-Unis), avec : Al Pacino, Holly Hunter, Chris Messina, Harmony Korine - 1h37 - Sortie : 3 juin 2015

Synopsis : AJ. Manglehorn, un serrurier solitaire vivant dans une petite ville, ne s’est jamais remis de la perte de l’amour de sa vie, Clara. Obsédé par son souvenir, il se sent plus proche de son chat que des gens qui l’entourent et préfère trouver du réconfort dans son travail et sa routine quotidienne. Malgré tout, il entretient des relations humaines fragiles en maintenant un contact intermittent avec son fils, en ressentant une fierté mal placée pour son ancien protégé qui s’est détourné du droit chemin et en construisant une amitié prudente avec une femme au grand cœur guichetière à la banque. Alors qu’un nouvel amour se dessine, il se retrouve à la croisée des chemins et doit choisir entre rester enlisé dans le passé et vivre le présent.