"Les Nouveaux Héros" : le comic book de Marvel adapté par Disney/Pixar

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Mis à jour le 10/02/2015 à 14H44, publié le 10/02/2015 à 14H39
"Les Nouveaux héros" de Don Hall et Chris Williams (II)

"Les Nouveaux héros" de Don Hall et Chris Williams (II)

© The Walt Disney Company France

Première production Disney de l'adaptation d'un comic book Marvel par Disney depuis le rachat par le studio aux grandes oreille de l'usine à super-héros, "Les Nouveaux héros", réalisé par les créateurs de "La Reine des glaces" et des "Mondes de Ralph", édulcore quelque peu l'original, pour le rendre plus familial, consensus disneyen oblige, tout restant de haut niveau.

La note Culturebox
3 / 5                  ★★★☆☆

De Don Hall, Chris Williams (II) (Etats-Unis) - 1h42 - Sortie : 11 févrietr 2015

Synopsis : Un petit génie de la robotique nommé Hiro Hamada découvre qu’un complot criminel menace de détruire la ville de San Fransokyo. Avec l’aide de son plus proche ami, Baymax le robot infirmier, et de ses compagnons qu’il va transformer en une bande de superhéros high-tech, Hiro va tout faire pour sauver la ville et sa population de l’infâme Yokai… 
Les Nouveaux héros : la bande-annonce
Belle facture

L'adaptation par des Américains de "Big Hero 6", qui se déroule au Japon, passe en premier lieu par le transfert de l'action de Tokyo à la ville imaginaire de Fransokyo, amalgame de San Francisco et Tokyo. Le film présuppose que la ville de la côte ouest des Etats-Unis a été reconstruite selon les règles anti-séismes japonaises après le tremblement de terre californien de 1906. La visualisation en est splendide, respectant en gros la topographie si particulière de la cité californienne, en lui adjoignant des buildings de facture japonisantes, futuristes.

Les qualités graphiques des "Nouveaux héros" sont son premier atout.  Dessin au millimètre, très coloré sans être saturé, animation de premier ordre, évitant la trop grande fluidité, souvent inhérente aux réalisations en numérique : splendide. Le scénario est également une bonne surprise, même si fondé sur un manichéisme enfantin, sa mise en action d'une bande de bras cassés en super-héros est des plus savoureuses à bien des points de vues. Avec en vedette le robot-infirmier Baymax, au graphisme minimaliste, protecteur, placide et lent dans ses déplacements, que le jeune Hiro transforme, grâce à une armure dynamique et pourvue de super pouvoirs, en figure iconique.
Les Nouveau héros de Don Hall, Chris Williams (II)

Les Nouveau héros de Don Hall, Chris Williams (II)

© The Walt Disney Company France
Disney/Pixar au top

L'intrigue fonctionne de bout en bout, avec une mise en scène spectaculaire et un "vilain" (méchant dans la tradition américaine) très réussi, affublé de son masque "nô" et inventeurs de "microbots" par millions, hybrides de fourmis de feu et des recherches du MIT (Massachusetts Institutte of Technology) sur les "nanorobots".

Pourvus de personnages attachants, d'un scénario trépidant, d'humour et d'une belle facture esthétique, "Les Nouveaux héros" ont tout pour faire un carton en cette première semaine de vacances scolaires. On y reconnaît tout le talent des productions Disney/Pixar et de la tradition Marvel. Les créateurs de "La Reine des neige" et des "Mondes de Ralph" perpétuent et renouvellent la qualité de l'animation américaine de Disney, pourtant sérieusement mise en concurrence par les studios Universal, Fox ou Dreamwoks, ou les japonais Ghibli, et la production européenne, notamment française dans ce domaine.