"Le Voyage dans la Lune" colorisé : Méliès en plein Air

Par @Culturebox
Mis à jour le 14/04/2014 à 19H02, publié le 14/12/2011 à 19H52
"le Voyage dans la lune" (1902) de Georges Méliès

"le Voyage dans la lune" (1902) de Georges Méliès

© 2011 Lobster Films – Fondation Groupama Gan – Fondation Technicolor

Le 8 décembre a marqué les 150 ans de Georges Méliès. Pour les fêter : la sortie en salles de ce qui est considéré comme son chef-d’œuvre, "Le Voyage dans la lune" (1902) dans une version inédite, colorisée, par ses ateliers, accompagné d’un documentaire fabuleux sur la restauration de la copie originale : "Le Voyage extraordinaire".

Événement exceptionnel à l’ouverture du dernier Festival de Cannes 2011 : la projection de la version retrouvée du "Voyage dans la lune" de Méliès en couleur ! Les journalistes mis hors jeu bougonnent et réclament une projection de presse. Les organisateurs obtempèrent. Depuis le film fait le buzz, Méliès aurait adoré ça. Aujourd’hui, le film sort dans les salles. Magique !
 

"Le Voyage dans la lune", avec des scènes inédites et une nouvelle musique, magnifique et en phase, du groupe Air, est une splendeur.

Si l’on savait qu’en 1902, date de réalisation du "Voyage dans la lune", des versions en noir et blanc et en couleur circulaient, aucune bande colorisée n’avait été retrouvée. Jusqu’à ce qu’en 1998 soit dénichée en Espagne l’unique exemplaire connue d’une telle version. Découverte dans un état très critique, un travail de fourmi a été entrepris pour restaurer le film, puis le numériser. Incroyable de voir ainsi un film mythique des origines du cinéma sauvé par la haute technologie du XXIe siècle. L’enchanteur Méliès en serait enchanté.
 

Chef d’œuvre incontesté du cinéma mondial, premier film de science-fiction jamais réalisé, adapté de "De la Terre à la Lune"" de Jules Verne et des "Premiers hommes sur la Lune" de H. G. Wells, "Le Voyage dans la Lune" de Méliès est toujours un émerveillement à chaque vision. Colorisé, il prend encore une dimension autre, sans parler des scènes inédites, telle la ronde finale autour de la statue du professeur Barbemfouillis en conclusion, invisible jusqu’ici.

Eloge également de la nouvelle partition musicale concoctée par le duo électronique français Air qui s’est laissé totalement emporter par ce voyage, renouant avec des instruments d’un autre âge, tel que le mellotron (ancêtre du synthétiseur), et en faisant moult usage des percussions, ou de la guitare électrique. Air a retrouvé l’esprit du film et colle totalement à sa malice, pleine de verve au second degré : un bijou. Le duo sort d’ailleurs un album consacré au film, "Le Voyage dans la lune", le 6 février 2012. Quant au film, c’est un diamant qui brillera éternellement au firmament du cinéma.

Le Voyage Extraordinaire
En prélude au film de Méliès, le documentaire sur l’inventeur du spectacle cinématographique, instigateur de la première salle de cinéma au monde, du premier studio de cinéma et de la mise en scène est un autre joyau.
 

Documentaire de Serge Bomberg et Eric Lange suivi du "Voyage dans la lune" (1902) de Georges Méliès   Lire la critique et notre dossier Méliès

Réalisé par ceux-là même qui se sont investis dans une telle aventure pendant 12 ans, Serge Bromberg et Eric Lange, "Le Voyage extraordinaire" relate leurs errances et convictions, auréolées aujourd’hui de succès. Voir "Le Voyage dans la lune" sur grand écran en couleur constitue un privilège. Voir en introduction ce qui y a conduit l’est tout autant.

Un fragment de la copie retrouvée du "Voyage dans la lune" en couleur de Georges Méliès

Un fragment de la copie retrouvée du "Voyage dans la lune" en couleur de Georges Méliès

© GABRIEL BOUYS/AFP

Le film retrouvé en charpies, dut rester en instance pendant des mois dans l’attente de technologies permettant sa restauration. Des technologies qui font appel aux propres inventions de Méliès, certes aujourd’hui plus sophistiquées, mais qui constituent un incroyable raccourci de l’histoire !

Gala Méliès
Le jour anniversaire de la naissance de Méliès, le 8 décembre, s’est tenue à la Cinémathèque française une soirée de gala consacré au magicien du cinéma en présence des membres de sa famille qui tous se consacrent à la conservation et à la diffusion du patrimoine de leur illustre aïeul. Sa petite fille, Madeleine Malthête-Méliès, en tête.

"Le Royaume des fées (1903) de Georges Méliès

"Le Royaume des fées (1903) de Georges Méliès

© Photo12.com - Collection Cinema

Très belle soirée, au cours de laquelle, devant une salle Henri Langlois bondée, furent lues plusieurs lettres du pionnier du cinéma, donnant un éclairage sur son travail et ses rapports, parfois houleux, avec ses contemporains d'une industrie naissante.

Le cœur de la soirée était bien sûr consacré à la projection d’une sélection de films, tous en couleur, rarissimes, voire inédits, accompagnés au piano par Jacques Cambra, et bonimentés par Sylvain Solustri et Betty Serman, comédiens et magiciens qui n’ont pas manqué de faire quelques tours sur scène. Emergeaient du lot une "Fée Carabosse" de toute beauté dans un état de conservation étonnant, un "Robinson Crusoé" tout juste découvert, dont a été projetée la première étape de la restauration, celle-ci devant être conclue en 2012, ainsi que "Le Royaume des fées", un des plus beaux Méliès en couleur.

Le groupe Smashing Pumpkins rend hommage à Méliès dans leur clip de 1996 "Tonight, Tonight" :
 

Au-delà de la lune
Cette commémoration Méliès de fin d’année est accompagnée de plusieurs sorties de DVD et d’ouvrages.

En premier lieu un bel album de 120 pages, très richement illustré, accompagné de trois DVD, "Georges Méliès, à la conquête du cinématographe", édité par Canal+ éditions en partenariat avec la Cinémathèque française (39,99 euros). Les trois DVD regroupent 48 films du magicien de Montreuil, dont 18 inédits qui comprennent la version colorisée du "Voyage dans la lune" avec la musique de Air.

"Georges Méliès, à la conquête du cinématographe"

"Georges Méliès, à la conquête du cinématographe"

© Studio Canal

Un coffret collector de deux DVD est d’autre part disponible chez StudioCanal (12,99 euros), réédition du coffret de 2008.

Cet anniversaire est également l’occasion de retrouver dans les bacs la biographie de Georges Méliès, "Georges Méliès l’enchanteur", signée par sa petite fille Madeleine Malthête-Méliès. Epuisé depuis des lustres, l’ouvrage est disponible aux éditions de la Tour verte et a été revue et augmenté (18 euros).

L'hommage de Scorsese à Méliès
Enfin, le nouveau film de Martin Scorsese, "Hugo Cabret", d'après "L'invention d'Hugo Cabret" de Brian Selznick, met au centre de son scénario le personnage de Georges Méliès, pris dans la dernière partie de sa vie, quand il tenait un kiosque à jouets et confiseries gare Montparnasse, à Paris. Cela faisait longtemps que le réalisateur de "Taxi Driver" voulait tourner un film autour du pionnier du cinéma. Interprété par Ben Kingsley, l'acteur est d'une ressemblance étonnants. L'occasion également pour Scorsese de reconstituer le studio de Montreuil et le tournage du "Royaume des fées" (1903), un des plus beaux moments du film.

Ben Kingsley et Asa Butterfield : "Hugo Cabret" de Martin Scorsese

Ben Kingsley et Asa Butterfield : "Hugo Cabret" de Martin Scorsese

© Metropolitan FilmExport

A l'occasion de la promotion du film à Paris, Martin Scorsese a offert à la Cinémathèque française le robot qui est au coeur de l'intrigue d'"Hugo Cabret". Brian Selznick a fait don de son côté de plusieurs dessins qu'il a exécutés pour illustrer son roman. La sortie du film coïncide avec le jubilé du magicien de Montreuil. Quel plus beau cadeau ? Bon anniversaire, Monsieur Méliès !